AccueilA la UneRencontre proposée entre...

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda, sous la médiation de Denis Sassou Nguesso, président du Congo. Cette initiative vise à aborder la situation alarmante des personnes déracinées dans la sous-région des Grands Lacs.

Musagalusha a souligné que des millions de personnes sont à la fois des réfugiés et des déplacés, nécessitant un terme global de personnes déracinées. Il a décrit la situation comme une atteinte grave à la dignité humaine, exigeant une intervention pacifique pour établir la stabilité.

« Aujourd’hui, nous célébrons la journée des réfugiés. La situation est catastrophique. Il y a des millions de personnes déracinées, ce qui entraîne l’anéantissement de l’être humain. En tant que panel des experts de la société civile, nous prônons la paix et la non-violence. Nous pensons qu’il faut un pacte pour la stabilité dans la sous-région des Grands Lacs. »

Pour y parvenir, Musagalusha propose des négociations directes entre les présidents de la RDC et du Rwanda, médiées par Denis Sassou Nguesso.

Appel à la Solidarité et à l’Action

Il a également ajouté l’importance de développer des mécanismes pour persuader les parties prenantes de s’engager dans ce processus, en insistant sur la paix, la stabilité, et la dignité humaine.

« Nous allons développer des mécanismes pour persuader et solliciter l’accompagnement de tous pour la stabilité de la sous-région. Il faut travailler pour la paix, les gens doivent se rencontrer et dialoguer. On ne peut pas continuer la guerre, banaliser la vie humaine. »

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), près de 6 millions de personnes déplacées internes sont recensées dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Tanganyika en RDC. Les conditions de vie des déplacés se détériorent, les ressources disponibles s’épuisant, rendant impossible la satisfaction de leurs besoins essentiels sans aide humanitaire.

Sensibilisation Globale

Le thème de cette année pour la Journée Mondiale des Réfugiés est « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées », soulignant la nécessité de sensibiliser et de mobiliser la solidarité envers les réfugiés à travers le monde, en particulier en RDC.

La situation des réfugiés et des déplacés en RDC reste critique, nécessitant des actions concertées et urgentes pour restaurer la dignité et assurer la stabilité dans la région des Grands Lacs.

La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...