AccueilA la Une84,5 millions USD...

84,5 millions USD de recettes non recouvrées entre 2019 et 2022, selon la Cour des Comptes

La coalition Le Congo N’est Pas à Vendre (CNPAV) a récemment présenté une évaluation détaillée du rapport d’audit de la Cour des Comptes sur la mobilisation des recettes judiciaires pour les années 2021-2022. Ce rapport met en lumière des irrégularités préoccupantes dans la gestion financière encadrée par la Direction générale des recettes administratives et domaniale (DGRAD), touchant 43 entités de justice et 6 commissariats urbains de la Ville-province de Kinshasa.

Des manquements financiers substantiels

L’analyse citoyenne de la CNPAV révèle des lacunes significatives dans la collecte des recettes. Notamment, un montant de 8,8 millions USD n’a pas été versé au trésor public. Cette situation s’aggrave avec le non-recouvrement de recettes antérieures, évaluées à 84,5 millions USD pour la période 2019-2022, en violation des instructions en vigueur.

Pratiques bancaires douteuses et procédures ignorées

Le rapport souligne également la falsification de relevés bancaires et l’utilisation de 13 comptes frauduleux ouverts à la Rawbank pour le paiement des frais de justice. De plus, des recettes publiques ont été détournées vers des comptes privés, contournant ainsi les procédures officielles de gestion des finances publiques.

Procédures de comptabilité publique non respectées

La CNPAV pointe du doigt le non-respect des étapes essentielles de la réalisation des recettes en comptabilité publique, à savoir la constatation, la liquidation, l’ordonnancement et le recouvrement. Des cas de clientélisme et de trafic d’influence ont également été identifiés, perturbant les opérations de liquidation des taxes dues à l’État.

Manque de formation et d’encadrement des agents publics

L’audit révèle une ignorance des procédures de paiement parmi les agents de l’État et la population, ainsi qu’une absence notable des agents de la DGRAD dans divers points de perception des recettes, notamment au sein de certains offices de la Police Judiciaire et de la Police Nationale.

Une extension du contrôle recommandée

La CNPAV félicite la Cour des Comptes pour la qualité de son travail de contrôle mais insiste sur la nécessité d’intensifier et d’étendre ces audits à d’autres régies financières et entités publiques pour une meilleure transparence et efficacité dans la gestion des finances publiques.

Par l’équipe éditoriale

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...