Kongo-Central : une forte mobilisation de la population à Matadi pour exiger le départ du gouverneur Atou Matubuana

Malgré l’interdiction de la manifestation, plusieurs personnes sont descendues dans la rue de la ville de Matadi, chef lieu de la province du Kongo-Central, ce vendredi 31 juillet, pour exiger la départ du gouverneur Atou Matubuana.
Selon les informations à notre possession, la police disperse les manifestants à coups des gaz lacrymogènes.
Contexte
Le procureur près la Cour Constitutionnelle a appelé le gouverneur du Kongo-Central à démissionner. Il lui a fait savoir dans son courrier du 13 juillet, que le refus au gouverneur de démissionner l’exposérait à la rigueur de la loi, et invitait, cependant, le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières  » à désigner l’intérimaire en vue d’assurer la continuité de services publics conformément à l’article 160 alinéa 4 de la loi numéro 064/006 du 9 mars 2004 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales telle que modifiée et complétée à ce jour ».
Rappelons que cette situation est consécutive à une période sombrée de crise institutionnelle qui caractérise cette province depuis le scandale sexuel du 25 août qui impliquait le vice-gouverneur Justin Luemba Makoso et l’assistante du gouverneur, Mimi Muyita, limogé après l’acte.
Atou Matubuana et son adjoint avaient, aussitôt après la tolée, été suspendus puis réhabilités le 29 novembre, par le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.