Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, octobre 25, 2021
57,432
Personnes infectées
Updated on October 25, 2021 10:27 am
5,411
Personnes en soins
Updated on October 25, 2021 10:27 am
50,930
Personnes guéries
Updated on October 25, 2021 10:27 am
1,091
Personnes mortes
Updated on October 25, 2021 10:27 am

RDC: « Les ordonnances du 17 juillet 2020 ont violé l’état de droit, l’état de droit chancel, et même introuvable » ( Prof. Nyabirungu)

Au cours d’un point de presse tenu ce mardi 08 Septembre, le professeur émérite en droit pénal, Raphaël Nyabirungu a estimé que la constitution de la République Démocratique du Congo a été violée par les ordonnances du chef de l’état du 17 juillet 2020.
A l’en croire, la constitution, avant d’être une affaire de spécialiste, c’est une affaire des citoyens.
« Les ordonnances du 17 juillet 2020 ont violé l’état de droit, l’état de droit chancel, et même introuvable », a-t-il déclaré.
Par ailleurs, le professeur Nyabirungu a appelé le président Félix Tshisekedi à faire recours à la littérature familiale.
« Son père enseignait que ça ne vaut ps la peine de s’entêter que de corriger les erreurs lorsqu’elles s’avèrent évidentes. Ce qui est à sa portée, c’est de rapporter ses ordonnances », a dit le Prof Nyabirungu.
Et d’ajouter : « Prétendre connaître la vérité et dire la vérité n’est pas synonyme ». « J’ai passé une nuit à écrire sur les ordonnances, quelqu’un qui a passé sa nuit à boire ne peut pas me contredire ».
Rappelons que l’ordonnance n° 20/116 du 17 juillet 2020 portait sur la nomination des membres de la Cour constitutionnelle et l’Ordonnance d’organisation judiciaire n° 20/108 du 17 juillet 2020 portait sur la nomination des Magistrats civils du siège : Cour de cassation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.