fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

dimanche, avril 11, 2021
28,542
Personnes infectées
Updated on 11/04/2021 4:11 am
1,956
Personnes en soins
Updated on 11/04/2021 4:11 am
25,841
Personnes guéries
Updated on 11/04/2021 4:11 am
745
Personnes mortes
Updated on 11/04/2021 4:11 am

Politique : Monsieur X au Sénat… La démocratie en danger en République démocratique du Congo (Papy Tamba)




La politique d’exploitation des faits divers pour des fins inavouées, mais en se cachant derrière un incident qui produit ses propres spectateurs, est une honte que doit bannir monsieur X pour ne pas s’exposer à l’ignominie. Au Sénat, il n’y a pas d’hommes d’un côté et de femmes de l’autre, mais des collègues qui débattent entre eux dans l’égalité de traitement. Ce n’est pas une escalade verbale entre deux collègues et mal exploitée d’ailleurs, qui transformerait le sénat en RDC en lieu de culte où un pasteur peut se lancer des colibets avec son diacre. Loin s’en faut.

Il n’y a aucun problème de genre au Sénat qui opposerait sénateurs et sénatrices

Ceux qui exploitent malencontreusement le couac entre la sénatrice Bijou GOYA et le président TAMBWE sur ce fond, étant sous la coupole de monsieur X, manquent visiblement de culture démocratique.

Quand les sénateurs noirs aux USA ont refusé de voter une loi et que cela a conduit à une escalade verbale entre collègues, allant jusqu’au point où un sénateur blanc a demandé à ses collègues noirs de retourner en Afrique, le problème n’a jamais dépassé les limites du débat démocratique dans leur hémicycle. Aucune exploitation politique n’a été aussi faite pour chercher à créer des incidents entre les noirs et les blancs aux USA. J’en appelle à la sagesse de la femme congolaise…

Sur ce point précis, que pouvons-nous dire sur les attaques contre l’honorable présidente de l’assemblée nationale ? Que dire des attaques contre madame la ministre de la fonction publique? Le temps nous manquerait de signaler les cas de plusieurs autres femmes, subissant même la méchanceté du camp de ceux qui attaquent le président TAMBWE aujourd’hui.

Les vraies raisons des attaques contre le président Tambwe se trouvent ailleurs. Nous sommes informés et plusieurs faits militent en notre faveur

Le président Alexis TAMBWE MWAMBA à la tête du sénat dérange. Les pétitions initiées contre lui avant même cet incident entre lui et sa collègue valident mon argument. Question: POURQUOI LE PRÉSIDENT TAMBWE MWAMBA FAIT-IL PEUR?

Cette question est dans toutes les lèvres. Heureusement qu’il peut compter sur la vigilance des congolais qui ne se laissent plus manipuler par les marchands d’illusion. Ils savent désormais qui est qui dans notre pays, qui fait quoi. Ils savent aussi qui respecte sa parole, surtout qui n’a que la parole.

Cette assertion de l’ancien président de la république Joseph KABILA est appelée en renfort ici, car elle se confirme aujourd’hui. Aux sénateurs, les sages de la république, de ne pas permettre l’instrumentalisation de leur institution par monsieur X. La situation du pays prévaut plus que ces scénarios montés et qui manquent même des spectateurs. Encore une fois, monsieur X crée ses propres spectateurs dans les réseaux sociaux et il croit atteindre l’opinion. Les grandes préoccupations du peuple congolais sont tournées vers la crise économique et sociale engendrée par une gestion alambiquée du COVID 19. Quid du taux de dollars? Quid des prix pratiqués sur les denrées de première nécessité? Le Président TAMBWE, élu par ses pairs, ne peut pas servir de prétexte, face à l’incertitude dans laquelle vit depuis un temps les congolais. Il reste en place. Que cela soit très clair chez monsieur X, le Président TAMBWE reste en place. Que cela fasse son chemin dans les esprits de ces spectateurs créés dans les réseaux sociaux, le Président TAMBWE reste en place.

Par ailleurs, l’expérience nous a démontré qu’en Afrique, les bons sont souvent sacrifiés sur l’échafaud des complices des impérialistes. Ce n’est pas Patrice Emery LUMUMBA qui me contredirait depuis sa tombe…zut. Le pauvre n’a même pas eu droit à une tombe. Ses dents qui nous ont été présentées par un colonisateur qui a bénéficié de la complicité des congolais peut témoigner.

Avant de mettre un terme à ce chapitre, relevons maintenant quelques faits sur les attaques contre le Président TAMBWE depuis son accession à la tête du sénat :

1. La justice belge a lancé un mandat d’arrêt contre lui. Ils ont mordu la poussière.
2. Une vaste campagne de diabolisation dans les réseaux sociaux, mais étouffée elle-même par l’impertinence et les mensonges de ses auteurs.
3. Un dossier créé et monté de toutes pièces dans le cadre du dossier des 100 jours, que le pauvre n’a même pas connu, même de loin… La liste est longue.

Tous ces différents épisodes ont été concoctés par les mêmes acteurs et les mêmes spectateurs, tous visiblement travaillant sous les directives de monsieur X. Peine perdue, nos préoccupations comme peuple sont ailleurs. Je salue la grande sénatrice Bijou GOYA, je salue le président TAMBWE et je salue tous les sénateurs. Que la sagesse qui caractérise leurs fonctions prévale pour une solution apaisée. Mais je ne salue pas monsieur X qui, en ce moment, devrait se trouver dans son laboratoire basé en enfer pour des nouveaux projets diaboliques dictés par Lucifer en personne.. Mais peine perdue, il ne saura pas trouver plus de spectateurs que ceux qu’il crée lui-même.

Bon week-end chez vous !

Papy TAMBA, communicateur du Front Commun pour le Congo et cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Politique : Monsieur X au Sénat... La démocratie en danger en République démocratique du Congo (Papy Tamba) 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.