Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilTribune libreRDC : «L'état...

RDC : «L’état de siège : ce qu’il ne faut pas accepter» (Papy TAMBA)

La notion de l’état de siège tire son origine des concepts qui entourent des pratiques dictatoriales. Comparé dans une certaine mesure à la loi martiale, l’état de siège transfère les pouvoirs civils aux militaires. Il restreint aussi les libertés individuelles et collectives, d’où la nécessité de le limiter dans le temps.
En France, pour ne prendre que l’exemple de ce pays, au delà de 12 jours, l’état de siège doit recueillir un avis préalable du parlement avant son éventuelle prorogation.
En RDC, les dispositifs combinés des articles 85 et 144 de la constitution sont assez clairs sur les raisons qui peuvent conduire à ce qu’il soit décrété ainsi que sur son délai. Néanmoins, nous pouvons exprimer nos réserves et nos inquiétudes sur quelques points.
1. L’état de siège est généralement décrété ailleurs pour mettre fin aux mouvements de protestation des civils et non pour mettre fin à une guerre, surtout pas face aux mouvements terroristes qui n’ont pas d’agenda à tenir. Que peut changer un état de siège face aux gens qui font des incursions, sans tenir compte d’un quelconque calendrier, alors que l’état de siège est lui-même soumis à un calendrier ? Les raisons qui ont conduit à le décréter nous paraît plus politiques que pour d’autres raisons. C’est bien dommage !
2. Décréter un état de siège et inviter une armée étrangère en même temps sur notre territoire, sans une concertation préalable avec le parlement est extrêmement dangereux pour l’avenir de tout un peuple. Ce d’autant plus que les armées étrangères invitées dans plusieurs pays sont souvent accusées des faits de viol et de terreur sur la population civile qui ne sera pas en mesure de revendiquer ses droits en plein état de siège
3. En quoi l’état de siège augmentera-t-il la force de frappe de notre armée ? Si nous faisons plus face à une guerre asymétrique, ne faudrait-il pas plus renforcer nos services de renseignement militaire, que de se prêter à des effets d’annonce ? Il n’existe aucune base militaire des ADF. C’est important de le savoir.
À propos, tenez, chers compatriotes congolais, que le Président KABILA a mis fin à une rébellion qui a occupé plus de 700 km² dans notre pays, sans décréter une seule fois l’état de siège. Si les interventions sont pour créer des suberfuges, afin de trouver une raison de prolonger les élections en 2023, c’est peine perdue. Que DIEU bénisse nos FARDC.
Ce message vous vient du paradis.
L’archange Papy TAMBA,
Le Papy le plus célèbre de la RDC

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Jeannot MUBENGA demande à FATSHI de contraindre les réseaux de téléphonie mobile à restituer les unités coupées et réparer les dégâts causés

Cher Président FATSHI, d'emblée je m'en vais vous dire merci pour avoir suspendu cette escroquerie de RAM. Ceci prouve que vous êtes à l'écoute de la population. Cher Président, les dégâts causés par cette redevance sont déjà énormes, et peut-être...

Kinshasa-Renforcement des capacités des communicateurs : CeFoRCE organise une formation pratique sur la «conception du plan de communication»

Dans le cadre de contribuer à la formation des communicateurs et apprenants de la science de la communication, le Centre de Formation et de Recyclage en Communication des Entreprises (CeFoRCE) organise une formation pratique qui portera particulièrement sur la...

Kinshasa : L’Asbl «Eveil Juvénile» a sensibilisé la jeunesse sur les bienfaits de l’entrepreneuriat dans la société moderne !

Comme annoncée, la conférence de l'Association sans But Lucratif «Éveil Juvénile» (EJ) a eu lieu en date du samedi 3 avril 2021, dans la salle communale de Bumbu à Kinshasa. Cette conférence a porté sur le thème «jeunesse face...