fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

lundi, septembre 21, 2020
10,515
Personnes infectées
Updated on 21/09/2020 12:12 pm
314
Personnes en soins
Updated on 21/09/2020 12:12 pm
9,930
Personnes guéries
Updated on 21/09/2020 12:12 pm
271
Personnes mortes
Updated on 21/09/2020 12:12 pm

Kinshasa – déploiement des éléments de la police à la résidence de Fayulu : « l’État de droit prôné par Félix est chimérique » ( ECIDE)




Serge Wello, secrétaire en charge de la jeunesse du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le développement (ECIDE) monte au créneau pour dénoncer le déploiement des éléments de la police nationale congolaise aux alentours de la résidence du Martin Fayulu, président national du parti politique précité.

D’après Serge Wello, leur président ( Martin Fayulu), est habitué aux attaques de ses adversaires politiques. Il estime que l’État de droit prôné par Félix Antoine Tshisekedi est chimérique.

Le parti de Martin Fayulu accuse la police d’avoir « menacé » des militants pacifiques.

« Le président Fayulu est habitué aux attaques. Aujourd’hui, la police est venue le menacer dans sa résidence. Les manifestants procédaient à une action pacifique, ils chantaient pour soutenir moralement le président élu suite à ce torchon qu’on a envoyé pour qu’il se présente à la cour (…) l’Etat de droit prôné par Félix Tshisekedi est chimérique », a dit à ACTUALITE.CD, Serge Wello, secrétaire en charge de la jeunesse.

D’après M. Wello, d’autres militants ont été empêchés d’atteindre le lieu de la manifestation. Dispersés, les militants sont entrés dans l’enceinte de Faden House où ils campent.

Signalons qu’en ce moment, une dizaine de policiers et deux jeeps sont visibles  devant Faden House, l’hôtel de Martin Fayulu dans la commune de Gombe. Ces policiers sont allés empêcher un rassemblement des militants de l’ECIDE venus apporter leur « soutien » à l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 qui est convoqué ce mercredi au parquet près la cour d’appel de Gombe.

Martin Fayulu et Théodore Ngoy, un autre candidat à la présidentielle de 2018 font l’objet d’une plainte de la part d’une association après avoir déclaré que le chef de l’Etat Félix Tshisekedi est passible de « haute trahison » pour violation de la constitution après la nomination de nouveaux magistrats à la Cour constitutionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Kinshasa - déploiement des éléments de la police à la résidence de Fayulu : "l'État de droit prôné par Félix est chimérique"  ( ECIDE) 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.