AccueilEn continuJusticeRDC : Jean-Pierre...

RDC : Jean-Pierre Bemba exige 7 millions à l’État congolais de domage et intérêts pour la destruction de sa maison de Maluku

Jean-Pierre Bemba Gombo, Président du Mouvement de Libération du Congo demande des dommages-intérêts pour les préjudices subis du fait de la destruction de sa villa à Maluku et du pillage de ses biens par les militaires, lors des entrées des troupes et militaires loyalistes, qui a suivi la proclamation des résultats des élections présidentielles de 2006.
Ce dernier a assigné la RDC au tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe le mercredi 13 janvier dernier.
À l’audience du mercredi 13 janvier 2021, les avocats de l’ancien vice-président soutiennent que la République est assignée en tant que civilement responsable pour les actes posés par ses préposés, conformément à l’article 260 du Code civil livre III.
Ils ont tenté de démontrer que les conditions de la responsabilité civile de la RDC pour les faits de ces militaires sont remplies, notamment le fait que ces éléments étaient sous les liens de subordination de l’Etat Congolais au moment des faits.
De son côté, la défenderesse, la RDC, a nié en bloc toutes ces accusations, en tentant de démontrer que les auteurs des destructions et pillages n’étaient pas sous son autorité et que les conditions n’étaient pas réunies pour que sa responsabilité soit engagée.
Bien avant cela, elle a dénoncé les irrégularités de procédure. Pour la RDC, le tribunal ne devrait pas examiner cette affaire au motif que celle-ci était portée devant un Parquet où une plainte avait été déposée. Elle a demandé aux juges de surseoir à examiner ce dossier en attendant la fin de la procédure pénale déjà engagée, en vertu de l’adage « Le pénal tient le civil en état ». Argument contesté par le demandeur qui soutient que le dossier n’avait jamais été ouvert au Parquet, puisque n’ayant pas de numéro.
En termes de dommages-intérêts, Jean-Pierre Bemba demande la somme de 2 528 532,04 dollars américains pour la réhabilitation de sa villa détruite et la restitution de ses biens meubles et 5 000 000 de dollars américains pour tout préjudice confondu.
L’affaire a été prise en délibéré par le tribunal qui devra rendre son verdict dans 30 jours.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...