fbpx

Rester informé sur l'actualité de la RDC et d'ailleurs

Situation Épidémiologique en RDC

mercredi, avril 21, 2021
29,084
Personnes infectées
Updated on 21/04/2021 7:49 pm
2,228
Personnes en soins
Updated on 21/04/2021 7:49 pm
26,108
Personnes guéries
Updated on 21/04/2021 7:49 pm
748
Personnes mortes
Updated on 21/04/2021 7:49 pm

Politique : adhérant à l’Union sacrée, Mende attribue l’échec du FCC à Joseph Kabila




Après qu’il ait quitté le navire du Front Commun pour le Congo (FCC), Lambert Mende, ancien proche collaborateur de Joseph Kabila n’a pas donné sa langue au chat. Ce dernier a attribué, en majeure partie, les couacs que subissent cette plateforme politique à son autorité morale, Joseph Kabila.

Au cours d’une interview accordée à Jeune Afrique (JA), le président de la Convention des Congolais Unis (CCU) a déclaré ce qui suit : « La responsabilité de ces revers (FCC) incombe aussi à une trop forte distanciation de son autorité morale, qui n’a pas pris en main sa gestion quotidienne et n’a pas mis en place une équipe avec une claire répartition des tâches ».

Dans cette optique, ce dernier a approuvé sans ambages, sa volonté manifeste d’œuvrer au sein de l’Union sacrée de Félix Tshisekedi dans le but « d’apporter son appui à cette coalition gouvernementale élargie pour mettre fin à la crise politico-institutionnelle qui freine depuis plusieurs mois l’émergence de la RDC ».

Bon nombre des cadres qui ont quitté le FCC à ce jour n’ont cessé de remettre en cause la gestion de l’équipe dirigée par Néhémie Mwilanya. Si Mende a établi la part des responsabilités de tout un chacun dans cette affaire, Steve Mbikayi à son tour, avait pointé du doigt ladite coordination de manière claire et directe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Politique : adhérant à l'Union sacrée, Mende attribue l'échec du FCC à Joseph Kabila 2

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.