AccueilA la UneEPST : Les...

EPST : Les épreuves du TENAFEP annulées à Zongo

Les épreuves du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP) ont été annulées au centre-ville de Zongo, à 260 kilomètres de la ville de Gemena, chef-lieu du Sud-Ubangi.

D’après le directeur provincial de l’Enseignement Primaire, secondaire et Technique (EPST) dans la province éducationnelle Sud-Ubangi 2 qui livre cette information à la presse locale ce mercredi 11 août 2021, cette décision fait suite « aux fraudes » qui ont émaillé lesdites épreuves dans cette partie de la République démocratique du Congo.

Raphaël Sanduku Tarandwazo dit avoir remonté cette information à sa hiérarchie et ajoute que de nouvelles épreuves du TENEFEP vont se tenir le jeudi 12 et le vendredi 13 août 2021 à Zongo pour les écoliers des écoles concernées.

Pour rappel, les épreuves du TENEFEP ont eu lieu le 05 et le 06 août 2021 sur l’ensemble de la République démocratique du Congo.

César Augustin 7suru.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...

Situation salariale : les ouvriers du centre financier réclament justice à Constant Mutamba

Les ouvriers du centre financier ont envahi le palais de la justice ce mercredi 19 juin pour réclamer justice quant à leur situation salariale. Le Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Constant Mutamba, était obligé de descendre de son bureau pour écouter leurs revendications.