Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneRDC : Le...

RDC : Le HCR préoccupé par les violences sexuelles « systématiques » au Tanganyika

Le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR) estime à près de 310.000 le nombre de déplacés au Tanganyika ayant fui l’insécurité au sud-Kivu notamment.

Selon Shabia Mantoo, porte-parole du HCR, près de 50 personnes mineures ont été violées au cours de deux dernières semaines. 17 attaques signalées chaque jour et ce, dans 12 villages différents, avec un total de 243 cas enregistrés par les structures humanitaires dans les zones de santé de Kongolo et Mbulula.

« Notre personnel a entendu d’effroyables témoignages de l’extrême violence. Des personnes déplacées ont accusé les groupes armés de se livrer à des viols collectifs, alors que les femmes tentent de fuir leurs foyers. Certaines femmes et jeunes filles ont été enlevées et utilisées comme esclaves sexuelles par des membres des groupes armés. Des rançons ont été demandées aux familles en échange de leur liberté », a déclaré à Genève cette porte-parole du HCR lors d’un point de presse le 13 août 2021.

Le HCR appelle à cet effet le gouvernement congolais à lancer des enquêtes pour que des responsabilités soient établies et surtout à renforcer urgemment la sécurité notamment au « triangle de la mort » situé entre plusieurs localités se trouvant entre les provinces du Tanganyika, du Sud-Kivu et du Maniema.

Moise Dianyishayi 7sur7.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.