AccueilA la UneInvestiture du bureau...

Investiture du bureau Kadima à la CENI : « Un signe de la fin du régime Tshisekedi » (Devos Kitoko)

Le secrétaire général de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECiDé), parti politique de Martin Fayulu, affirme que le chef de l’État Félix Tshisekedi a raté l’occasion d’être à l’écoute du peuple en investissant les animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Au cours d’une interview accordée ce samedi à Actu30.cd, Devos Kitoko a fait savoir que ladite décision d’investir Denis Kadima et ses colistiers à la CENI, malgré des contestations, est un signe avant-coureur de la fin du régime Tshisekedi.

« Nous savions très bien que tout fraudeur consolide les mécanismes de fraude qui l’ont porté au pouvoir. (…) M. Félix Tshisekedi a raté la dernière occasion d’être à l’écoute du peuple. Il a durci son cœur. Et l’histoire démontre que le durcissement du cœur précède la chute. Ce sont des signes qui ne trompent pas. Quand un régime touche à sa fin, parmi les signes de la fin, il y a le durcissement du ton et le durcissement du cœur. Et on donne l’impression d’être en position de force », a-t-il déclaré.

S’agissant de l’appel lancé à l’opposition pour désigner ses délégués à la CENI, Devos Kitoko persiste et signe que « LAMUKA n’est pas inscrit dans le chemin de la dérive autoritaire ».

« M. Félix Tshisekedi impose, n’a pas à nous demander de désigner les animateurs d’une CENI totalement déséquilibrée, politiquement désorientée et qui ne répond qu’à sa volonté. Cet appel, c’est un non-événement parce que nous avons toujours indiqué que notre bataille politique dans le processus électoral n’est pas la désignation des membres de la CENI mais la revisitation, nous devons révisiter et questionner la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI qui est la principale source de déséquilibre et de la politisation à outrance de la CENI », a-t-il martelé.

Il a, en outre, invité la classe politique et les forces sociales acquises au changement à répondre promptement à l’appel de Martin Fayulu, coordonnateur en exercice de la coalition LAMUKA, à la formation d’un bloc patriotique pour barrer la route à ce qu’il appelle « dérive autoritaire ».

Corneille Lubaki
Actu 30

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...