AccueilA la UneDevos Kitoko conteste...

Devos Kitoko conteste les tendances électorales : fraude présumée remet en question les résultats

Le bras droit de l’opposant Martin Fayulu, Devos Kitoko, s’oppose catégoriquement à la divulgation du nom du vainqueur des élections présidentielles du 20 décembre en République démocratique du Congo (RDC). Cette opposition émane de la Mission d’observation électorale des églises catholiques catholique et protestante (Moe Cenco-Ecc), qui propose de dévoiler les tendances électorales. Kitoko remet en question la crédibilité de ces tendances, alléguant qu’elles reposent sur la fraude, tout comme celles publiées par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Selon Kitoko, les machines de vote avaient été préalablement configurées avant le début des opérations, et aucune démonstration n’a été faite pour prouver l’intégrité des machines. De plus, l’absence de procès-verbaux signés par les témoins et les résultats des machines qui ne reflètent pas la réalité des urnes alimentent ses doutes. Dans une déclaration à ACTUALITE.CD, il affirme que la fraude était planifiée de manière sophistiquée, rendant impossible la détermination des résultats authentiques. Il rejette donc catégoriquement toute tentative de dévoiler des tendances dans cette élection.

En réaction au rapport préliminaire de la Moe Cenco-Ecc, Kitoko, secrétaire d’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé), appelle les églises catholique et protestante à se rallier à l’opposition pour exiger l’annulation et la réorganisation des élections.

« Le conseil que je donne à la Cenco et à l’Ecc, c’est de ne pas tomber dans le piège de publier les tendances que tel ou tel autre candidat serait en tête. Ils doivent simplement constater que ces irrégularités sont de nature à fausser des résultats et d’en exiger l’annulation et la réorganisation pure et simple », déclare Kitoko.

Dans son rapport préliminaire rendu public jeudi, la Moe Cenco-Ecc estime que les irrégularités observées lors des élections récentes sont susceptibles d’affecter l’intégrité des résultats dans certains endroits. Elle appelle donc la Céni et la Cour constitutionnelle à tirer toutes les conséquences nécessaires avant de proclamer respectivement les résultats provisoires et définitifs.

Par Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...