AccueilA la UneExpo Béton 2022...

Expo Béton 2022 : Didier Molisho invite le gouvernement à prendre toutes ses responsabilités pour assurer la mobilité de la population à Kinshasa.

« Les Forces et faiblesses du cadre légal des transports et de la mobilité urbaine, plutôt force et faiblesse de la gouvernance en matière de transport et de la mobilité urbaine » a fait l’objet des réflexions au cours de la deuxième journée du sixième édition du forum Expo Béton.
Intervenant en qualité de président du panel le jeudi 1er décembre 2022 à la grande messe de la construction, le sénateur Didier Molisho a indiqué que la mise en œuvre des politiques publiques est sans nul doute de la responsabilité du gouvernement central.
A cet effet, c’est élu de la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo,a invité le gouvernement congolais et le parlement, chacun en ce qui le concerne de prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer la mobilité de la population dans les villes du pays.
Pour le sénateur Didier Molisho, le droit à la mobilité comprend le droit pour l’usager d’être informé sur les moyens qui lui sont offerts et sur les modalités de leur utilisation.
Ainsi dit-il, la mobilité de la population vue sous cet angle, devra être considérée
Comme un des indicateurs de la bonne gouvernance.
 Didier Molisho estime que la mobilité est le reflet de la manière dont sont mises en œuvre les politiques publiques en matière aussi bien d’aménagement, d’assainissement, des travaux publics, des transports que de la sécurité.
Bien que la mise en œuvre des politiques publiques est de la responsabilité du gouvernement, le sénateur Didier Molisho estime que le Parlement a la charge de veiller sur le cadre légal à même de faciliter leur réalisation.
 Au-delà de la fonction législative, le parlementaire représente la population et se doit de porter ses préoccupations.
Conçue pour moins de d’un million de personnes, la ville de Kinshasa compte aujourd’hui plus de 16 millions de personnes.
Ce développement démographique de la capitale congolaise n’est pas resté sans conséquence à ce jour, circulé dans cette ville est véritable casse-tête.
Les autorités compétentes notamment ceux de la ville de Kinshasa et le gouvernement congolais sont appelés à doter la capitale congolaise des infrastructures routières nécessaires.
Il faut rappeler que cette sixième édition du salon de développement des (Expo Béton) est organisé sous le thème :  » 5 grands piliers pour rebâtir Kinshasa à l’horizon 2036, vus par les sénateurs ».

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.