AccueilA la UneOpinion éclairée par...

Opinion éclairée par Lucie Martin : une remarque cruciale sur le sort des réfugiés de la guerre du M23

Alors que nous nous prélassons dans nos luxueux palais de marbre, glissons dans nos véhicules climatisés et vaquons à nos affaires dans nos bureaux confortables, une réalité persistante et déchirante mérite notre attention : le destin des déplacés de la guerre du M23 qui endurent actuellement une épreuve indescriptible.

En cette saison des pluies implacables, leur situation atteint des niveaux alarmants. Plus d’une année de souffrance continue dans des conditions de sécheresse extrême !

Il convient de souligner que, dans ces circonstances extrêmement précaires, des enfants naissent et grandissent. Ils sont contraints à partager leur quotidien avec le seul être vivant capable de survivre dans un environnement aussi inhospitalier : le poisson.

Ces réfugiés, en quête d’une terre plus clémente, errent dans l’incertitude depuis trop longtemps. Leurs récits poignants, étouffés par l’indifférence du monde, méritent d’être mis en lumière.

Alors que nous nous penchons sur les tragédies qui se jouent ailleurs, il est temps de tourner notre regard vers ces âmes en détresse, dont la résilience face à l’adversité est une source d’inspiration. Le moment est venu pour nous, privilégiés, de nous engager en faveur de ces réfugiés, de leur offrir une chance de reconstruire leurs vies, et de leur permettre d’espérer un avenir meilleur.

Il ne suffit pas de regarder de loin ou de détourner le regard. La compassion et la solidarité sont des valeurs qui doivent guider nos actions. Nous avons le pouvoir d’influencer positivement la vie de ces personnes, de les aider à surmonter l’indescriptible et à trouver la dignité et la sécurité qu’elles méritent.

Il est temps de mettre fin à leur calvaire, de manière collective et décisive. Nous ne pouvons plus nous permettre de rester indifférents à leur souffrance. L’heure est venue de faire preuve de compassion et d’agir pour un monde meilleur, où personne ne soit contraint de vivre comme seul le poisson peut survivre dans l’eau.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Kinshasa : Daniel Bumba, nouveau gouverneur, sollicite un crédit de 200 millions USD chez FirstBank DRC

À peine installé en tant que nouveau Gouverneur de Kinshasa, Daniel Bumba a rapidement pris des mesures audacieuses pour pallier le déficit budgétaire hérité à l'Hôtel de Ville. Face à des caisses vides, il a engagé des discussions avec FirstBank DRC SA en vue d'obtenir un crédit substantiel de 200 millions USD pour financer ses premiers grands projets de développement urbain.

Koffi Olomidé : Entre liberté d’expression et responsabilité sociale

La récente apparition de Koffi Olomidé au « Panier The Morning Show » de la RTNC a ravivé le débat sur la liberté d'expression et la responsabilité sociale des personnalités publiques en République Démocratique du Congo. Lors de son intervention, le célèbre artiste congolais a suscité la controverse en commentant la situation sécuritaire dans l'Est du pays, notamment l'avancée des troupes du M23 et les tensions frontalières avec le Rwanda.

RDC : Jacky Ndala, derrière Corneille Nangaa à la messe, une alliance inattendue ?

Lors d'une messe dominicale à la paroisse Saint Aloïs, située dans le territoire de Rutshuru sous contrôle de l'armée rwandaise, une présence intrigante a attiré l'attention : celle de Jacky Ndala, ancien coordonnateur national de la jeunesse d'Ensemble pour la République. Il était vu derrière Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suscitant des spéculations sur un possible ralliement à une nouvelle cause.