AccueilA la UneObservations des élections...

Observations des élections en RDC : Un bilan en demi-teinte selon le Centre Carter

Les observateurs du Centre Carter ont rendu public leur rapport préliminaire sur les procédures électorales en République démocratique du Congo (RDC). Leur mission, déployée dans onze provinces, a couvert un échantillon de 109 bureaux de vote, révélant un tableau contrasté de la journée électorale.

Des procédures globalement acceptables, mais des préoccupations subsistent

Dans la majorité des bureaux de vote visités, soit 88 sur 109, les procédures de vote ont été qualifiées de « relativement bien conduites » par les observateurs du Centre Carter. Cependant, le rapport pointe du doigt 21 bureaux de vote où des préoccupations sérieuses ont été soulevées.

Les violations majeures recensées comprennent l’assistance non autorisée aux électeurs (16 cas), des allégations d’achat de voix (deux cas), et des infractions au secret du vote (17 cas). Ces incidents soulignent la nécessité de renforcer la surveillance et de garantir l’intégrité du processus électoral.

Problèmes techniques et manque de connaissance des procédures

Le rapport met en lumière des problèmes techniques dans 24 bureaux de vote, principalement liés à des dispositifs électroniques défectueux, entraînant des périodes d’inopérabilité et la fermeture temporaire de certains bureaux. De plus, 39 cas ont révélé un manque de connaissance des procédures de vote par les électeurs, notamment en ce qui concerne l’utilisation des dispositifs électroniques.

Les observateurs ont également observé que 27 bureaux de vote n’étaient pas accessibles aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, soulignant ainsi l’importance de garantir l’égalité d’accès à tous les citoyens.

Une mission internationale à long terme

La Mission Internationale d’Observation Électorale du Centre Carter se démarque en tant que seule mission internationale à avoir déployé des observateurs à long terme à travers le pays. Alors que d’autres organisations régionales ont préféré des missions à court terme, l’Union européenne a maintenu une équipe d’experts à Kinshasa après le retrait de ses observateurs à long terme. Notons que la mission de la Communauté d’Afrique de l’Est n’a pas été autorisée à déployer une mission.

En conclusion, le rapport préliminaire du Centre Carter offre un aperçu nuancé des élections en RDC, soulignant à la fois des aspects positifs et des préoccupations légitimes. Les défis techniques et les infractions signalées appellent à une vigilance continue pour renforcer la confiance dans le processus démocratique.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Jacquemain Shabani entame mission sécuritaire à Goma sous haute tension

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Jacquemain Shabani, a entamé ce samedi 13 juillet une mission délicate au Nord-Kivu, débutant par la ville de Goma.

RDC : L’UDPS en ébullition, Augustin Kabuya conserve le soutien de la Présidence

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est actuellement au cœur d'une tempête politique. Plusieurs membres influents et militants du parti au pouvoir réclament le départ d'Augustin Kabuya, qu'ils accusent de gestion autoritaire et de favoritisme.

Congrès de l’ONEC : Michel Victor Lessay présente le rôle de l’APLC et son bilan face aux défis de la transparence financière en RDC

Lors du Congrès de l'ONEC, Michel Victor Lessay, Coordonnateur a.i. de l'Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), a souligné les efforts soutenus de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds publics. Il a mis en avant les stratégies de l'APLC ainsi que ses progrès et ambitions futures...