AccueilA la UneRéaction du président...

Réaction du président de la CENI face aux critiques : possibilité d’annulation de résultats

Le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Démocratique du Congo (RDC), Dénis Kadima Kazadi, a répondu aux critiques et aux allégations concernant les incidents et les irrégularités survenus lors du récent scrutin. Interrogé par les médias locaux ACTUALITE.CD et 7sur7.CD, Dénis Kadima a souligné que la responsabilité des acteurs politiques est également engagée dans ces événements.

« Nous ne sommes pas les bourreaux, donc je suis incapable de vous donner ces chiffres là parce qu’il y a des machines, vous l’avez vu, qui ont été cassées devant tout le monde de façon spectaculaire. Je ne sais pas ce qu’on peut encore retirer de ces machines, et nos agents ne pouvaient même pas reprendre la route pour aller vers les antennes parce qu’ils étaient poursuivis. C’est un peu compliqué, on pense qu’ils sont à l’origine de ce qui se passait, mais en réalité, ce sont les politiciens qui ont fait ces choses-là », a déclaré Dénis Kadima.

Le président de la CENI a également évoqué les difficultés rencontrées par les agents de son institution, incapables de regagner leurs antennes après le vote en raison des attaques dont ils ont été victimes. Il a souligné que les résultats de certaines circonscriptions électorales pourraient être annulés, selon les conclusions des enquêtes en cours.

« Ce n’est pas exclu que certains résultats soient annulés si, après nos enquêtes, les gens ne savent pas ce que nous avons inscrit dans cette machine. S’ils se révèlent être conformes aux tests que nous allons effectuer, peut-être que cela se fera de manière aléatoire, nous prendrons des mesures disciplinaires », a ajouté Dénis Kadima Kazadi.

Des machines cassées et des politiciens blâmés

Le chef de la CENI a mis en avant les défis rencontrés par ses agents, confrontés à des actes de violence et d’intimidation. Les machines de vote ont été vandalisées sous les yeux du public, compliquant le processus électoral. Dénis Kadima a souligné que malgré ces entraves, la responsabilité des politiciens est à considérer.

Possibilité d’annulation des résultats

Les résultats des élections pourraient être sujets à annulation après les enquêtes en cours. Dénis Kadima a laissé entendre que si les tests démontrent des anomalies, des mesures disciplinaires pourraient être prises. Cette déclaration intervient dans un contexte où l’opposition conteste les résultats publiés par la CENI, donnant l’avantage à Félix Tshisekedi. Une manifestation de l’opposition est prévue pour le mercredi 27 décembre.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Explosion meurtrière d’une grenade à Rutshuru : La fragilité de la sécurité en question

Le drame survenu à Lushege, chef-lieu du groupement de Tongo, en territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu, continue de susciter l'émoi et l'indignation. L’explosion d’une grenade, qui a coûté la vie à quatre personnes...

Alerte à Beni-Kasindi : Le pont Lume menacé de céder, la société civile tire la sonnette d’alarme

Le pont Lume, point crucial de la route Beni-Kasindi, menace de céder selon la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) du secteur de Ruwenzori, alertant ainsi sur les dangers imminents qui pèsent sur cette infrastructure vitale.

Beni : Une nouvelle attaque sanglante des rebelles ADF

Le calvaire des habitants de Beni au Nord-Kivu persiste, marqué par une nouvelle attaque brutale des rebelles ADF.