RDC : avancée des M23, plusieurs localités du territoire de Rusthuru se vident de la population ( société civile)

Plusieurs localités du territoire de Rusthuru, dans la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC), se vident de la population. Ce, suite à l’avancée des rebelles Rwandais du M23 qui sèment la terreur dans cette partie de la République démocratique du Congo. 

Une psychose règne depuis ce lundi 21 novembre dans les agglomérations de Kisharo et Nyamilima, sur la route menant vers le poste frontalier de Ishasha, groupement de Binza, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Ce, depuis l’avancée des rebelles du mouvement du 23 mars (M23) dans les localités de Kiseguro et Katwiguru.

Les détonations d’armes entendues dimanche du côté de Ngwenda ont provoqué de nouveaux déplacements des habitants de Kiseguro, Katwiguru et Kisharo. Les Forces armées de la République démocratique du Congo, ont fait face à une attaque des combattants du M23.

« Nous accueillons déjà des déplacés ici à Nyamilima. Ils viennent de Kiseguro, Katwiguro et même Kisharo. Nos militaires des FARDC ne sont pas visibles dans la cité. Ils auraient décroché la nuit. Nous espérons que nos militaires ne nous ont pas abandonnés mais mettent tout en œuvre pour stopper l’avancée de l’ennemi », explique une source médicale de Nyamilima.

A LIRE  Assemblée Nationale : Election et installation des membres du bureau définitif fixées au 3 février

Des combats entre les FARDC et les combattants du M23 ont de nouveau éclaté dimanche sur certaines lignes des combats.

« Après d’intenses combats à Makoka, Katwiguru et Kiseguru, les rebelles du M23 occupent les localités de Katwiguru et de Kiseguro. Un obus est même tombé sur trois maisons. Des cas de pillage sont également signalés dans plusieurs agglomérations », précise Delcas Lukumbu, militant du mouvement social Lutte pour le changement (LUCHA).

D’autres tirs ont été entendus du côté de Tongo et Kibumba, vers le front Sud. Difficile pour l’instant de donner un quelconque bilan.

Depuis fin octobre dernier, les rebelles du M23 se sont emparés de plusieurs grandes agglomérations situées le long de la RN2 dans le territoire de Rutshuru dont Kalengera, Kako, Rubare, Rutshuru centre et Kiwanja.

Le trafic entre Goma et Rutshuru demeure suspendu sur cet axe. Certains conducteurs des véhicules qui empruntent l’axe de Kitsanga dans le territoire de Masisi éprouvent d’énormes difficultés pour atteindre Goma, la route étant dans un état de délabrement très avancé.

A LIRE  La ministre du Portefeuille désigne des nouveaux mandataires à la Regideso, Sctp, Sonahydroc et Cobil

Actualité.cd/ Bisonews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.