AccueilA la UneRDC: la peine...

RDC: la peine de Jacky Ndala réduite en appel à 22 mois de prison

La peine de Jacky Ndala, coordonnateur national de la jeunesse d’Ensemble, a été réduite. Jugé au second degré, c’est-à-dire en appel, au tribunal de grande instance de Kinshasa/Kinkole, il a été reconnu coupable de « désobéissance civile » et a écopé de vingt deux mois de prison, a dit  Me Papy Mbaki, son avocat.

 « Nous attendons nous entretenir avec notre client pour voir si oui ou non, nous irons en cassation. Mais la manière dont la justice est distribuée dans notre pays, ne donne pas le courage d’y aller », a t-il déclaré à ACTUALITE.CD

Il avait été condamné au premier degré à 2 ans de servitude pénale le 20 juillet dernier au cours d’une procédure en flagrance. Il était poursuivi pour incitation à la désobéissance aux lois. Le ministère public avait requis 30 mois de servitude pénale.

Pour le contexte, une vidéo montrant Jacky Ndala haranguer les militants d’Ensemble pour la République a circulé sur les réseaux sociaux. On le voit demander notamment aux militants d’envahir prochainement le Palais du peuple. Selon le contexte de la vidéo, il faisait allusion aux protestations contre la proposition de loi portée par le député Nsingi Pululu sur le verrouillage de l’accès à la magistrature suprême à ceux qui ne sont pas Congolais de père et de mère.

Actualité.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...