AccueilA la UneRDC: Les forces...

RDC: Les forces vives demandent la suppression de la taxe RAM

Les forces vives de la province du Sud Kivu demandent au président de la République Démocratique du Congo de bien vouloir supprimer la taxe inconstitutionnelle et illégale sur le registre des appareils mobile (RAM). Dans une pétition initié par la ligue de consommateurs des services au Congo Kinshasa. LICOSKI pense que cette taxe est une arnaque que le pays connait depuis son accession à l’indépendance.

» nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement d’un État qui se veut de droit peut decider d’asphyxier systématiquement sa population par une taxe inconstitutionnelle et illégale sachant que nous avons un pouvoir d’achat faible et sommes économiquement affectés par la maladie à coronavirus, par le chômage, par les multiples guerres qui ont endeuillés et paupérisés les populations de la République démocratique du Congo ainsi que par les détournements, en toute impunité, des épargnes des clients et membres dans les banques et les coopératives d’épargne et de crédit(coopec) à travers presque toute l’étendue de la République. nous pensons que le peuple d’abord c’est être à l’écoute de cris de détresse des millions de vos compatriotes qui désapprouvent la taxe RAM laquelle restreint nos droit à l’information et à la communication » souligne le coordinateur de la licoski John MUHIMUZI.

la licoski appuyée par d’autres forces vives de la province du Sud Kivu et de la RDC en général regrette de constater le manque de contre partie vis a vis du contribuable car selon elle, ce sont les fabricants d’appareils mobile qui ont intérêts dans l’operation d’enregistrement des téléphones mobiles pour lutter contre le piratage de leurs produits.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.