AccueilA la UneLes Ministres congolais...

Les Ministres congolais se déplacent pour la crise de la farine en Afrique du sud : MATATA Ponyo réagit

L’ancien Premier ministre congolais, Augustin Matata Ponyo Mapon, a récemment tenu un point de presse pour réagir à l’envoi d’une délégation de 11 ministres, dont un vice-Premier ministre, en Afrique du Sud pour enquêter sur la crise de la farine dans la partie sud du pays. Matata Ponyo s’est dit étonné qu’une telle délégation ait été envoyée pour un tel problème.

Des ministres congolais envoyés en Afrique du Sud pour une crise de farine

Matata Ponyo a exprimé son étonnement quant au fait que 11 membres du gouvernement congolais, y compris un vice-Premier ministre, aient été envoyés en Afrique du Sud pour enquêter sur la crise de la farine. Selon lui, il s’agit d’une humiliation pour le pays. Il a souligné que lorsque le projet BUKANGA-LONZO a été créé, c’était précisément pour éviter ce genre de situations embarrassantes. Il estime que le projet aurait dû être suffisant pour répondre aux besoins en farine du pays et pour éviter de tels déplacements inutiles.

Le projet BUKANGA-LONZO, une solution combattue par les Congolais eux-mêmes

Augustin Matata Ponyo Mapon a souligné que le projet BUKANGA-LONZO avait été créé pour résoudre les problèmes liés à la farine en République démocratique du Congo. Cependant, selon lui, les politiciens congolais corrompus par les hommes d’affaires importateurs de certains produits ont freiné le projet, qui aurait pu nuire à leur business. Le projet a été combattu par les Congolais eux-mêmes, a-t-il ajouté.

Matata Ponyo se réjouit de son engagement dans le projet BUKANGA-LONZO

Matata Ponyo a déclaré qu’il était fier de son engagement dans le projet BUKANGA-LONZO. Selon lui, quand il s’engage dans un dossier, cela réussit toujours. Il a appelé les Congolais à soutenir le projet et à travailler ensemble pour résoudre les problèmes liés à la farine dans le pays. Il a également souligné que les Africains devraient cesser de se plaindre du maïs et chercher des solutions plus durables pour répondre à leurs besoins alimentaires.

Conclusion

L’envoi d’une délégation de 11 ministres, dont un vice-Premier ministre, en Afrique du Sud pour enquêter sur la crise de la farine dans la partie sud du pays a suscité des réactions en République démocratique du Congo. Augustin Matata Ponyo Mapon s’est étonné de cette décision et a appelé les Congolais à soutenir le projet BUKANGA-LONZO pour éviter ce genre de situations à l’avenir.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...