De la condamnation à...

En République Démocratique du Congo, l'affaire Carine Lokeso, du nom de cette commissaire supérieure adjointe condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de l'activiste Rossy Mukendi, continue de susciter de vives réactions et d'interroger sur le fonctionnement de la justice militaire dans le pays.

RDC : Vague de...

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l'annonce de l'adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile.

RDC : Vers une...

Dans un élan de solidarité et de coordination sans précédent, l'Institut national de santé publique (INSP), en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et divers partenaires du secteur sanitaire, se mobilise pour mettre au point une stratégie robuste destinée à contrer l'épidémie de Monkeypox qui frappe la République Démocratique du Congo.

Félix Tshisekedi et l’éloge...

Dans une récente prise de parole, le Président Félix Tshisekedi a tenu à mettre en lumière l'efficacité et la rigueur de l'Inspection Générale des Finances (IGF), sous la houlette de Jules Alingete, dans son rôle de gardien vigilant des finances publiques. Lors d'une allocution marquée par la présence de figures importantes, le chef de l'État a utilisé une métaphore frappante pour décrire l'action de l'IGF
AccueilEn continuÉconomieRéduire la crise...

Réduire la crise de la farine de maïs en RDC : l’appel à une réforme fiscale

La farine de maïs est un aliment de base en République démocratique du Congo (RDC). Malheureusement, sa production est actuellement en crise, principalement dans les provinces du centre et du sud-est du pays. Pour le Vice-Premier ministre et Ministre de l’Économie nationale, Vital Kamerhe, cette crise est due à « une fiscalité toxique et une parafiscalité étouffante ». Dans cet article, nous examinons en détail la situation actuelle et les propositions du gouvernement pour la résoudre.

Une production défavorable

Le coût moyen de production de la farine de maïs dans la zone de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) est d’environ 200 USD par hectare. En revanche, au Katanga, ce coût atteint 340 USD par hectare. Cette situation rend la production locale peu compétitive par rapport à l’importation de la farine de maïs provenant de pays voisins comme la Zambie.

La raison de cette situation est liée aux taxes imposées par l’État. Selon Kamerhe, trop d’impôts ont un effet dissuasif sur la production locale, ce qui favorise l’importation. Il s’agit notamment de la fiscalité sur les bénéfices, la valeur ajoutée, la taxe sur les salaires, la taxe sur les véhicules et la redevance minière.

La nécessité d’une réforme fiscale

Pour résoudre cette crise, le gouvernement congolais prévoit de supprimer certains de ces impôts et taxes qui rendent la production locale peu rentable. La suppression de ces facteurs pourrait encourager les opérateurs économiques à investir dans la production locale plutôt qu’à importer de la farine de maïs. En outre, cette réforme fiscale vise également à améliorer le climat des affaires en République démocratique du Congo.

Le secteur du transport est un autre domaine qui est directement impacté par cette situation. Les tarifs de transport sont considérablement plus élevés en RDC qu’en SADC. Cela rend les produits congolais plus chers et donc moins compétitifs. Le gouvernement envisage donc également de prendre des mesures pour améliorer le secteur du transport, en réduisant les coûts et en augmentant la compétitivité.

Une perspective à long terme

La réforme fiscale proposée par le gouvernement vise à stimuler la production locale de la farine de maïs en République démocratique du Congo. Cela pourrait aider le pays à renouer avec sa vocation de pays producteur. Toutefois, cela nécessite des investissements importants dans l’infrastructure du pays, tels que le sol, l’eau et l’énergie.

En conclusion, la crise de la farine de maïs en RDC est un symptôme de problèmes économiques plus larges, notamment une fiscalité et une parafiscalité excessives qui découragent l’investissement et la production nationale. Cependant, le gouvernement congolais est conscient de ces défis et travaille à la mise en place de politiques économiques favorables à la croissance et à la compétitivité des entreprises. Avec des réformes adéquates et des investissements appropriés, la RDC peut retrouver sa vocation de pays producteur et réaliser son plein potentiel économique.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De la condamnation à l’appel : décryptage de l’affaire Carine Lokeso et la quête de justice pour Rossy Mukendi

En République Démocratique du Congo, l'affaire Carine Lokeso, du nom de cette commissaire supérieure adjointe condamnée à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de l'activiste Rossy Mukendi, continue de susciter de vives réactions et d'interroger sur le fonctionnement de la justice militaire dans le pays.

RDC : Vague de réactions suite à l’adhésion de Jean-Jacques Mamba à l’Alliance fleuve Congo

Dans le paysage politique de la République Démocratique du Congo, l'annonce de l'adhésion de Jean-Jacques Mamba, ex-député, au mouvement rebelle Alliance fleuve Congo (AFC), dirigé par Corneille Nanga, a suscité une série de réactions parmi les acteurs politiques et la société civile.

RDC : Vers une stratégie renforcée contre l’épidémie de Monkeypox

Dans un élan de solidarité et de coordination sans précédent, l'Institut national de santé publique (INSP), en étroite collaboration avec le Ministère de la Santé et divers partenaires du secteur sanitaire, se mobilise pour mettre au point une stratégie robuste destinée à contrer l'épidémie de Monkeypox qui frappe la République Démocratique du Congo.