AccueilA la UneAN-Vital Kamerhe :...

AN-Vital Kamerhe : « Celui qui va gagner sera le seul candidat de l’Union sacrée au poste de président de l’Assemblée nationale »

Devant un parterre de députés nationaux, Vital Kamerhe, candidat à la présidence de l’Assemblée nationale, a réaffirmé son engagement envers l’unité et l’efficacité au sein de l’Union sacrée. Il a exprimé sa volonté d’être le seul représentant de cette coalition à briguer le perchoir de la Chambre basse, soulignant l’importance de la cohésion au sein de la majorité politique.

En rendant hommage au président Félix Tshisekedi, Kamerhe a loué ses efforts dans le combat pour le développement de la République démocratique du Congo, ajoutant que son objectif était de rehausser l’image de l’Assemblée nationale, une institution qu’il juge digne de respect. Il a promis une conduite équitable des débats, en respectant les principes démocratiques et sans tolérer les invectives.

« Si vous me choisissez, j’assure que chaque fois que je tiendrai ce micro, quels que soient vos partis, opposition ou majorité, vous serez traités équitablement », a-t-il déclaré, rappelant son expérience en tant que président de cette même institution sous Joseph Kabila et sa volonté de renforcer le contrôle parlementaire.

Signé par l’équipe éditoriale

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : nouveaux affrontements entre les FARDC et le M23 à Rutshuru

Ce dimanche, le territoire de Rutshuru a de nouveau été le théâtre de violents combats entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du M23

Kwamouth : attaque armée sur la rivière Kasaï, un bandit recherché s’empare d’une embarcation

Une nouvelle attaque armée a eu lieu jeudi sur la rivière Kasaï, près du village Mpwaka. Un bandit bien connu sous le nom de "Ferre"

Assemblée nationale : un nouveau chapitre politique s’ouvre

Après l'installation du bureau définitif de l'Assemblée nationale, la sortie de la nouvelle équipe gouvernementale semble imminente. Deux mois après la nomination de la Première ministre Judith Suminwa