AccueilA la UneDrame à Bukavu...

Drame à Bukavu : L’entrepôt de la CENI dévasté par un incendie destructeur

Bukavu, RDC – 29 juillet 2023

Une tragédie sans précédent a frappé Bukavu ce samedi 29 juillet 2023, avec l’incendie dévastateur qui a ravagé l’entrepôt de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), situé dans l’enceinte de la Société nationale de chemin de fer (SNCC). Les conséquences de cet incident sont d’une gravité inouïe, et un nombre considérable de matériels, incluant les précieuses machines à voter, ont été réduits en cendres, selon les déclarations émises par le secrétariat exécutif provincial de la CENI.

La ruine de l’entrepôt de la CENI

Au cours de cette funeste matinée, un incendie s’est déclaré de manière inopinée dans l’entrepôt de la CENI à Bukavu, engendrant un spectacle de désolation et de destruction sans égal. Les flammes se sont propagées à une vitesse vertigineuse, engloutissant le bâtiment et tout ce qu’il contenait. Parmi les biens sinistrés, les machines à voter, indispensables au processus électoral, ont été particulièrement touchées, suscitant des préoccupations quant à leur remplacement en temps voulu.

L’ampleur des dégâts

Les responsables locaux de la CENI ont souligné l’ampleur considérable des dégâts causés par cet incendie, et leurs retombées ne manqueront pas de peser lourdement sur les opérations électorales à venir. Les machines à voter, en particulier, jouent un rôle crucial dans le processus démocratique, et leur destruction compromet sérieusement l’intégrité et la transparence des élections programmées.

Un coup dur pour la démocratie

Cette catastrophe survient à un moment critique pour la République démocratique du Congo, alors que le pays se prépare activement pour des élections importantes. La CENI, pilier central du processus démocratique, est confrontée à un défi de taille pour surmonter cette perte matérielle considérable et assurer la poursuite équitable et transparente du processus électoral.

Les enquêtes en cours

Face à l’ampleur de l’incident et à son impact potentiel sur les élections, les autorités ont immédiatement lancé des enquêtes pour déterminer l’origine de l’incendie. La question de la sécurité des entrepôts et des matériels électoraux se trouve désormais au centre des préoccupations, et des mesures préventives seront sans doute prises pour éviter de futurs drames de cette nature.

Une mobilisation nationale attendue

Dans un élan de solidarité nationale, de nombreux acteurs politiques et membres de la société civile ont déjà exprimé leur soutien à la CENI et leur engagement à collaborer pour surmonter cette épreuve. La reconstruction de l’entrepôt et le remplacement des équipements perdus seront une tâche colossale, mais essentielle pour la poursuite du processus démocratique dans le pays.

En conclusion, cet incendie dévastateur a plongé Bukavu dans la tristesse et l’incertitude. Les conséquences sur les élections à venir sont indéniables, mais la détermination à préserver la démocratie et à faire face à cette épreuve reste forte. La solidarité nationale et les mesures prises pour renforcer la sécurité des installations électorales seront déterminantes pour surmonter ce tragique événement et continuer à avancer vers un avenir démocratique stable.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Nicolas Kazadi de retour à Kinshasa après un séjour en France

Nicolas Kazadi, l’ancien ministre des Finances, est de retour à Kinshasa depuis le 22 juillet, après un séjour en France. Cette visite avait été validée par le parquet général près la Cour de cassation pour des raisons humanitaires, mais son retour est étroitement surveillé dans le contexte des accusations en cours.

Nouveau report dans l’affaire Bukanga Lonzo : prochaine audience en novembre

La saga judiciaire de Bukanga Lonzo connaît un énième rebondissement. Ce lundi, Dieudonné Kamuleta, président de la Cour constitutionnelle, a annoncé le report de l'audience au 11 novembre 2024. Cette décision a été motivée par une demande de renvoi de Christo Stephanus Grobler pour des raisons de santé, ainsi que par des changements prévus dans la composition des membres de la Cour.

Régulation des lieux de culte en RDC : l’Église du Réveil du Congo réagit aux nouvelles directives

L'Église du Réveil du Congo (ERC) a apporté des clarifications importantes concernant les nouvelles mesures réglementaires sur l'implantation des lieux de culte. L'archevêque-président de l'ERC, Ejiba Yamapia Evariste, a souligné que la restriction de ne pas installer une église à moins de 500 mètres d'une autre ne concerne que les nouvelles constructions et non les établissements existants.