Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneExploitation minière illégale...

Exploitation minière illégale en RDC : les dessous de l’arrestation de Mwangachuchu Révélés par le Mouvement Citoyen Génération Positive

Au cœur des préoccupations en République Démocratique du Congo (RDC), le procès de Mwangachuchu suscite des interrogations profondes. Le mouvement citoyen Génération Positive, dans une lettre ouverte au ton percutant, soulève une question essentielle : à qui profite réellement l’arrestation de Mwangachuchu ? Dans une analyse inédite, le mouvement met en lumière des implications bien au-delà des apparences.

La controverse qui entoure le procès de Mwangachuchu ne tourne pas seulement autour de sa personne, mais soulève des enjeux cruciaux pour la population congolaise. Génération Positive, prenant la parole avec éloquence, pointe du doigt une réalité qui se dissimule derrière les événements en surface. Au lieu de bénéficier aux citoyens, l’arrestation semble, selon le mouvement, être exploitée à des fins moins altruistes.

Le mois d’août a été endeuillé par une série de décès dans une mine censée être close depuis le mois de mars. Là où la fermeture aurait dû empêcher toute activité minière, l’exploitation illégale bat son plein, révélant ainsi une hypocrisie flagrante. Cette mine située à Rubaya, malgré les apparences, est devenue le théâtre d’une activité clandestine. Les activités minières, pourtant illégales, se déroulent à ciel ouvert, à la vue de tous, donnant l’impression troublante d’une approbation tacite et mystérieuse.

Le constat dressé par Génération Positive suggère des connexions inattendues entre les intérêts en jeu et les autorités chargées de faire respecter la loi. La lettre ouverte interpelle non seulement le pouvoir en place, mais aussi toute la société civile sur l’urgence d’une réflexion plus profonde. Les questions soulevées par le mouvement mettent en évidence un écart béant entre les paroles et les actes, laissant ainsi entrevoir des zones d’ombre où se cachent peut-être des intérêts occultes.

À l’heure où les projecteurs sont braqués sur le procès de Mwangachuchu, Génération Positive rappelle que l’affaire ne doit pas être perçue de manière isolée. Elle incite à porter un regard élargi sur les conséquences indirectes de cet événement. La situation dans la mine de Rubaya devient un symbole de l’incohérence et de l’injustice qui perdurent dans certains secteurs, malgré les prétentions affichées en matière de lutte contre l’exploitation illégale.

La lettre ouverte du mouvement Génération Positive opère un changement crucial dans la perspective sous laquelle est envisagée l’arrestation de Mwangachuchu. Au-delà des individus, elle met en exergue les enjeux collectifs qui méritent l’attention de tous. Les mots acérés du mouvement citoyen résonnent tels un appel à la vigilance, invitant la société congolaise à scruter au-delà des apparences et à exiger la transparence qui est le fondement même d’une démocratie en bonne santé.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.