De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneTragédie en RDC...

Tragédie en RDC : une attaque meurtrière dans la chefferie des Bahema Nord laisse 14 victimes

Dans un acte de violence choquant, survenu ce dimanche 27 août, les miliciens du groupe Codeco ont perpétré une attaque meurtrière contre le paisible site de pêcheurs de GOBU, situé dans la région de la Chefferie des Bahema Nord en Ituri, en République Démocratique du Congo. Les conséquences de cette attaque sont tragiques, avec un bilan initial de 14 personnes ayant perdu la vie. Cette vague d’horreur a été déclenchée par une première incursion des miliciens dans une église locale, suivie par des assauts brutaux contre d’autres civils innocents.

Les détails glaçants de l’incident ont été relatés par des sources locales, témoins impuissants de cette violence aveugle. Les miliciens, appartenant au groupe connu sous le nom de Codeco, ont lancé leur attaque dans la Chefferie des Bahema Nord, semant la terreur parmi les habitants pacifiques de la région. L’église locale, lieu de prière et de réconfort, a été prise pour cible en premier lieu, démontrant un mépris choquant pour la sanctité des lieux de culte et la vie humaine.

Après avoir pris d’assaut l’église, les miliciens ont ensuite dirigé leur violence impitoyable vers d’autres secteurs de la chefferie. Des civils sans défense ont été pris pour cible, leur sécurité compromis dans cet acte lâche et barbare. L’ampleur de la violence et la nature coordonnée de l’attaque soulèvent des questions alarmantes sur les motifs et les intentions des assaillants.

Les autorités locales et nationales ont rapidement réagi à cette tragédie, condamnant fermement cet acte de violence gratuit. Une enquête a été lancée pour identifier les auteurs de cette attaque et pour comprendre les raisons qui ont motivé un tel acte de cruauté. Les habitants de la région, quant à eux, se retrouvent plongés dans la douleur et la peur, cherchant des réponses à un événement traumatisant qui a changé leur vie à jamais.

Cette attaque impitoyable à GOBU met en évidence l’urgence d’une réponse coordonnée pour contrer les groupes armés et rétablir la sécurité dans les régions touchées par la violence. Les communautés locales aspirent à la paix et à la sécurité, espérant un avenir où de tels actes de barbarie ne sont plus qu’un sombre souvenir. En cette période de deuil et de réflexion, il est crucial que les autorités continuent à œuvrer sans relâche pour prévenir de futures tragédies et pour traduire en justice ceux qui sèment la terreur au sein de la population civile innocente.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.