AccueilA la UneBintou Keita à...

Bintou Keita à l’ONU : élections en RDC et sécurité dans l’Est au centre des préoccupations

La Directrice de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), Bintou Keita, a présenté devant le Conseil de sécurité des Nations unies son rapport trimestriel sur la situation en République démocratique du Congo (RDC), lors de la séance du jeudi 28 septembre. Lors de cette présentation, elle a tenu à saluer les efforts entrepris par la RDC pour respecter les échéances constitutionnelles liées aux élections générales, tout en exprimant sa préoccupation face à la persistance des défis sécuritaires dans l’est du pays.

Malgré les défis sécuritaires qui continuent de peser sur l’est de la RDC, Bintou Keita a souligné que le pays se trouve actuellement dans la phase finale des préparatifs en vue des élections générales prévues pour décembre 2023. Elle a déclaré : « Je note avec attention les efforts déployés par les autorités congolaises et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour respecter le calendrier électoral prévu par la Constitution. Cependant, je m’inquiète de l’absence de consensus face aux propositions émanant des forces politiques d’opposition et de la société civile, ce qui alimente la crise de confiance.« 

La Directrice de la MONUSCO a lancé un appel pressant aux autorités congolaises pour garantir la préservation de l’espace démocratique, la protection de la liberté d’expression, la sauvegarde de la liberté de la presse, ainsi que le respect des droits de l’homme. Elle a noté une nette amélioration de la liberté de déplacement des leaders de l’opposition à travers le pays au cours des deux derniers mois, tout en saluant l’engagement des autorités à assurer leur sécurité. Elle a exprimé le souhait que cette dynamique se poursuive tout au long du processus électoral.

Bintou Keita a également encouragé tous les partis politiques à mener une lutte sans concession contre les discours de haine et de discrimination au sein de leurs rangs. Elle a souligné que le système des Nations unies apporte un soutien actif à la Police nationale congolaise (PNC) dans le cadre de la sécurisation des élections, notamment par le biais de formations axées sur la prévention de la violence électorale, la gestion des foules et le respect des droits de l’homme.

« Nous exhortons vivement les autorités congolaises à mettre en place rapidement les cadres institutionnels nécessaires pour garantir une gestion efficace et responsable de l’ordre public pendant la période électorale. La MONUSCO demeure prête à fournir un soutien logistique à la CENI dans les trois provinces où elle maintient sa présence, conformément à son mandat« , a poursuivi la cheffe de la mission onusienne.

La situation sécuritaire demeure cependant volatile dans l’est de la RDC, comme l’a également relevé Bintou Keita. « La situation demeure précaire et nécessite des efforts constants en vue de la protection des civils. En effet, la persistance de la crise du M23 alimente toujours la frustration et la colère au sein de la population, tout en exacerbant les tensions entre la RDC et le Rwanda », a-t-elle conclu.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...