Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneBintou Keita en...

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d’une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s’inscrit dans le processus d’évaluation de l’application d’un plan de désengagement stratégique de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco), une décision avalisée par le Conseil de sécurité en 2023.

L’objectif de cette visite était de mesurer l’avancement du plan de retrait des forces de la Monusco, dans un contexte où la région des Hauts Plateaux reste marquée par des tensions persistantes. Bintou Keita, en compagnie d’officiels militaires et de représentants locaux, a mené une série de consultations auprès de divers segments de la population locale, dans le but de recueillir leurs avis et recommandations sur cette transition.

Lieutenant Jérémie Meya, porte-parole de la 12e brigade d’intervention rapide, a souligné l’importance de ces échanges : « Nous avons pu dialoguer avec les personnes déplacées, les leaders communautaires et les populations autochtones. Ils ont exprimé le besoin urgent de sécuriser la route reliant Mikenge, Fizi à Uvira, de faciliter le retour des personnes déplacées à leurs foyers et d’intensifier les opérations contre les groupes armés qui perturbent la paix dans la région. »

Le passage de Keita à Mikenge s’est déroulé dans un contexte de transition, suite au transfert récent de la base de la Monusco à Kamanyola vers les autorités locales et de discussions approfondies avec les dirigeants d’Uvira. La sécurisation du camp de déplacés par les forces de la Monusco, abritant des milliers d’individus, reste une priorité. Bintou Keita a réaffirmé l’engagement de la Monusco à collaborer étroitement avec les autorités congolaises pour assurer un désengagement responsable et sécurisé.

Cette visite marque une étape significative dans le processus de transition de la Monusco, soulignant l’importance d’une approche coordonnée et consultative pour adresser les défis sécuritaires et humanitaires de la région. La communauté internationale et les acteurs locaux observent attentivement cette évolution, espérant qu’elle conduira à une stabilisation durable de la région des Hauts Plateaux en RDC.

Signé par La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU