Le Burundi accuse le...

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds...

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à...

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.

RDC : Stabilité et...

En République démocratique du Congo, l'évolution récente de l'économie nationale soulève des interrogations et espoirs dans un contexte mondial incertain, marqué par des défis géopolitiques et environnementaux persistants. Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, la gouverneure de la Banque centrale du Congo, Malangu Kabedi, a partagé des nouvelles significatives sur la situation économique actuelle du pays, reflétant les adaptations et les défis auxquels l'économie congolaise est confrontée.
AccueilA la UnePréoccupations de l'EAC...

Préoccupations de l’EAC sur les Allégations de Collaboration avec le M23 en RDC

La Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) exprime sa profonde préoccupation concernant les récentes allégations de collaboration avec des groupes armés, en particulier le M23, dirigées contre ses contingents déployés dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). Le secrétaire général de l’EAC, Peter Mathuki, a réagi à ces allégations dans un communiqué publié jeudi dernier.

Les accusations portées contre la Force régionale de l’EAC (EACRF) visent à remettre en question les efforts considérables déployés pour restaurer la paix et la sécurité dans l’est de la RDC. Selon M. Mathuki, l’EACRF travaille en étroite collaboration avec le gouvernement congolais et d’autres parties prenantes pour faciliter l’ouverture des principales routes d’approvisionnement, assurer le retour en toute sécurité des personnes déplacées à l’intérieur du pays dans leurs foyers, et améliorer la protection des civils. Ces actions s’inscrivent dans le cadre de leur mandat visant à maintenir la stabilité régionale.

L’accusation de collaboration avec les rebelles du M23 a été portée par la société civile du Nord-Kivu, mais l’EAC insiste sur le fait que les forces des Républiques du Burundi, du Kenya, du Soudan du Sud et de l’Ouganda, déployées dans la région, ont strictement respecté le code de conduite et les procédures établies, ainsi que le droit international.

Peter Mathuki a souligné que la protection des civils est une priorité cruciale dans leurs opérations. Il a également affirmé que les actions de la Force régionale sont guidées par son mandat et les orientations stratégiques des chefs d’État de l’EAC.

Contrairement à certaines allégations, l’EAC soutient que ses troupes sont engagées à faire respecter le droit international humanitaire et le droit des conflits armés, assurant ainsi la protection des civils touchés par le conflit.

Ces clarifications interviennent à un moment où des affrontements entre le M23 et le groupe d’autodéfense Wazalendo sont signalés à Masisi et à Rutshuru, au Nord-Kivu. L’EAC, préoccupée par cette reprise des hostilités, appelle toutes les parties impliquées dans le conflit à respecter le cessez-le-feu et à faire preuve de retenue, conformément aux directives des chefs d’État de l’EAC.

Peter Mathuki a également rassuré la population de l’est de la RDC et les autres parties prenantes que la Force régionale s’engage à favoriser la paix, la stabilité et la sécurité au Nord-Kivu, soulignant l’importance du soutien de la région.

Dans ce contexte, il a exhorté la communauté internationale à continuer de soutenir les efforts de l’EAC pour parvenir à une résolution pacifique de ce conflit dévastateur. « Ensemble, nous pouvons faciliter la création d’un environnement de vie sûr et tranquille pour la population de l’est de la RDC« , a-t-il conclu.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Le Burundi accuse le Rwanda de soutenir des actes de violence sur son territoire

Dans une récente déclaration officielle, le gouvernement du Burundi a exprimé de graves préoccupations, accusant le Rwanda de jouer un rôle dans les récentes violences qui ont secoué la province de Bubanza. L'incident, survenu dimanche dernier à Buringa, a été marqué par une attaque dévastatrice attribuée au groupe Red Tabara

Redirection controversée des fonds des péages vers la défense : Jean-Pierre Bemba au cœur d’une polémique

Dans une révélation qui suscite un vif débat au sein de l'opinion publique et des cercles politiques congolais, une correspondance émanant de Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants, a été mise au jour, exposant une demande controversée adressée aux responsables de la gestion des péages routiers du pays.

Montée de l’insécurité à Goma : Une nuit d’horreur pour trois jeunes

Dans la tranquillité trompeuse de la nuit, la ville de Goma, située au cœur du Nord-Kivu, a une fois de plus été le cadre d'actes de violence alarmants. La dernière série d'incidents, survenue dans la nuit de dimanche, témoigne d'une escalade inquiétante de l'insécurité urbaine qui frappe cette région depuis l'aube de l'année 2024.