AccueilA la UneAdolphe Muzito se...

Adolphe Muzito se positionne pour la présidentielle de 2023 : Quelles sont ses ambitions ?

Le paysage politique de la République démocratique du Congo (RDC) s’anime à l’approche des élections présidentielles de 2023, avec l’entrée en lice d’Adolphe Muzito, ancien Premier ministre congolais. Déjà écarté par les instances électorales en 2018, Muzito persiste dans sa quête politique, cette fois-ci parmi les 26 prétendants à la magistrature suprême.

Définitivement éloigné de Martin Fayulu, avec qui il a rompu, Muzito revendique désormais son appartenance à Lamuka et se prépare à s’engager pleinement dans la bataille électorale. Bien que sa campagne compte une dizaine d’axes, le coup d’envoi officiel est prévu avec la présentation de son programme politique, un moment clé qui sera dévoilé ce mercredi.

L’approche de Muzito se veut méthodique, débutant par une phase de présentation et de consultation avant de se déployer à travers le pays. Malgré cette démarche, le leader se montre ouvert à d’éventuelles alliances, bien que les discussions avec divers camps demeurent encore embryonnaires.

Un cadre de Nouvel Elan, le parti d’Adolphe Muzito, confie : « Nous avons été contactés par certains proches de Moïse Katumbi. Il y a également eu quelques approches du camp de Fayulu, mais nous n’en sommes pas encore là ».

L’accent est mis sur la présentation de l’offre politique avant tout. « Il faut faire les choses différemment. Nous avons l’exemple de Genève et ce n’est pas forcément un bon exemple. On se crée des rancunes inutiles. Tout peut arriver », renchérit un membre du parti.

À 66 ans, Adolphe Muzito met en avant son bagage gouvernemental pour soutenir sa candidature, la présentant comme celle de l’expertise et du savoir-faire. Après avoir quitté le PALU, il a créé sa propre formation politique et a été l’un des piliers de la coalition Lamuka, visant à instaurer une alternance à la tête de l’État en 2018.

Alors que l’opposition garde espoir de voir le président en fonction quitter le pouvoir le 20 décembre 2023, jour du scrutin présidentiel, l’avenir politique de Muzito demeure un point d’interrogation. Sa candidature, bien que présentée comme réfléchie et méthodique, devra faire face à une compétition serrée parmi les 26 candidats en lice.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...