De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneRésultats présidentielle RDC...

Résultats présidentielle RDC : Félix Tshisekedi en tête des votes de la diaspora

Le centre « Bosolo » a été le lieu où la Commission Électorale Nationale Indépendante a levé le voile, ce vendredi 22 décembre, sur les résultats des votes des Congolais de la diaspora. Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession, occupe la première place dans ces résultats préliminaires. Cependant, la véritable attente réside dans la publication des résultats des circonscriptions électorales à l’échelle nationale, étape cruciale pour l’issue de cette élection.

Ordre public préservé : Déclarations rassurantes de Peter Kazadi

Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD, Peter Kazadi, Vice-Premier Ministre en charge de l’Intérieur, de la Sécurité, et des Affaires Coutumières, a affirmé que des mesures ont été prises pour garantir l’ordre public face à toute tentative de perturbation lors de la publication des résultats. Adoptant un ton pondéré, Kazadi a souligné l’importance de la démocratie tout en mettant en garde contre d’éventuelles actions contraires à la loi.

« Nous avons choisi la démocratie, c’est la voix de la majorité. (…) Sur le plan sécuritaire, si des individus tentent de pousser la population à des actes contraires à la loi, toutes les dispositions ont été prises. »

Il a également salué la maturité du peuple congolais lors du vote, soulignant la manière dont la police a encadré le processus électoral.

Confiance en la CENI et appel à la démocratie

Exprimant sa confiance dans les résultats de la Commission Électorale Nationale Indépendante, Peter Kazadi, également candidat, a appelé les leaders politiques à faire preuve de démocratie jusqu’à la fin du processus électoral.

« Aujourd’hui, la balle reste dans le camp de la CENI qui doit assurer l’intégrité de ces élections pour qu’il y ait la transparence. (…) J’en appelle aux leaders politiques de jouer le jeu de la démocratie jusqu’au bout. »

Il a souligné l’importance de la transparence dans le processus électoral et a encouragé les candidats à accepter les résultats, même en cas de défaite, afin d’éviter de plonger le pays dans l’instabilité.

Déroulement du quatrième cycle électoral : Défis relevés par la CENI

Depuis l’adoption de la nouvelle constitution, la République Démocratique du Congo organise son quatrième cycle électoral. Malgré des doutes persistants concernant la faisabilité des scrutins, la CENI a respecté son calendrier malgré les défis logistiques et financiers. L’appui logistique des Forces armées égyptiennes, des FARDC, et de la Monusco a été crucial pour acheminer les kits dans les zones difficiles d’accès.

Prochaines étapes : Proclamation des résultats et contentieux électoral

Après le vote, la Commission Électorale Nationale Indépendante prévoit de proclamer les résultats provisoires de la présidentielle d’ici le 31 décembre. S’en suivra l’étape du contentieux électoral devant la Cour constitutionnelle, qui devra confirmer ou infirmer les résultats publiés par la CENI. La prestation de serment du nouveau Président de la République est prévue le 20 janvier 2024, conformément au calendrier électoral.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.