Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UnePrésidentielle 2023 :...

Présidentielle 2023 : Théodore Ngoy Conteste les résultats électoraux et saisit la cour constitutionnelle

Le candidat à la présidence, Théodore Ngoy, a franchi une étape décisive dans sa contestation des résultats de l’élection présidentielle de 2023. Ce mercredi, il a officiellement déposé une requête devant la Cour constitutionnelle, sollicitant l’annulation des résultats émanant de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Théodore Ngoy affirme que le processus ayant conduit à la publication des résultats est entaché d’irrégularités, jetant ainsi une ombre sur la légitimité du scrutin.

« Je viens déposer une requête contre la régularité du processus et la publication des résultats non compilés par la CENI. Le processus est irrégulier depuis le début, » a déclaré Théodore Ngoy lors d’une intervention à ACTUALITE.CD.

La Cour constitutionnelle, conformément à l’article 74 de la loi électorale, dispose maintenant de 7 jours pour examiner les requêtes déposées. Eugène Banyaku, ancien juge de la Cour constitutionnelle, a expliqué le processus lors d’une interview sur ACTUALITE.CD : « Dès que la requête est introduite, elle est transmise au rapporteur de la Cour constitutionnelle dans une plénière. Celui-ci examine les griefs soulevés par le requérant sur la base des preuves et des procès-verbaux, qui peuvent constituer les éléments matériels d’une requête. »

Bien que les États-Unis et d’autres acteurs aient appelé à utiliser les voies légales en cas de contestation électorale, d’autres candidats majeurs, dont Moïse Katumbi, Martin Fayulu, et Denis Mukwege, ont décidé de ne pas suivre cette voie. Précédemment, ils avaient exprimé leur désaccord avec les résultats et avaient appelé la population à manifester pour demander l’annulation des élections, comme le stipule une déclaration conjointe émise dimanche.

Cette divergence d’approche souligne les tensions persistantes entourant le processus électoral et la complexité des défis auxquels est confronté le pays. Alors que Théodore Ngoy tente de faire valoir ses préoccupations devant la Cour constitutionnelle, d’autres acteurs politiques ont choisi d’exprimer leur contestation de manière différente, en mobilisant la rue.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.