Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneQuand les liens...

Quand les liens de parenté altèrent l’équité électorale : révélations sur la CENI

Une enquête minutieuse menée par nos journalistes révèle des aspects troublants au sein de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Selon des informations confidentielles obtenues par Actu7.cd, Denis Kadima serait impliqué dans un scandale aux proportions significatives.

Il apparaît que tous les candidats élus ont des liens familiaux avec des membres du Bureau et de la plénière de la CENI. Ces connexions familiales remettent en question l’intégrité du processus électoral, mettant en lumière un favoritisme flagrant. Le critère du seuil de représentativité semble avoir été appliqué de manière sélective, avantagent un groupe restreint au détriment de la diversité attendue. Un exemple marquant est celui de Ron Bimwala, fils de Roger Bimwala, membre de la plénière, ainsi que Aje Matembo et son fils, tous placés stratégiquement par Denis Kadima, ancien vice-ministre des affaires étrangères, désormais fait questeur de la CENI.

Il est à noter que le fils Matembo est également proposé comme membre du prochain bureau d’âge de l’Assemblée nationale à constituer prochainement, ajoutant une couche de complexité à cette affaire. Ces révélations soulèvent des préoccupations majeures quant à l’équité et à la transparence du processus électoral au Congo.

Le scandale en question ne fait qu’accentuer la médiocrité grandissante du pays. Ces nominations discutables laissent un goût amer pour ceux qui ont aspiré à des élections justes et intègres. Denis Kadima, qui s’est présenté comme le garant d’élections crédibles, entre désormais dans l’histoire par une porte dérobée. Malgré ses assurances, il semble que sa neutralité ait été compromise par des connexions familiales douteuses.

Il convient de noter que la candidature de Denis Kadima Kazadi, affilié à la religion kimbanguiste, a été source de controverses parmi les principales confessions religieuses du pays, notamment les catholiques et les protestants, en raison de doutes sur sa moralité. Aujourd’hui, ceux qui remettent en question la légitimité des nominations de députés ont l’occasion de présenter des preuves devant la cour constitutionnelle pour démystifier les prétentions de cet homme, désormais perçu comme un loup déguisé en agneau.

Le temps a finalement donné raison à l’Église du Christ au Congo (ECC) et à la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO). La responsabilité revient désormais aux juges de la haute cour, appelés à rétablir la vérité et à restaurer l’image ternie du pays par les agissements de la CENI.

La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU