Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneLa patrouille financière...

La patrouille financière de l’IGF bloque plus de 1,5 milliard USD de dépenses irrégulières en 2023

La République Démocratique du Congo (RDC) a enregistré une étape significative dans la lutte contre les dépenses publiques irrégulières grâce à l’action vigilante de la Patrouille Financière de l’Inspection Générale des Finances (IGF). Selon Jules Alingete Key, chef de service à l’IGF, lors de son récent entretien sur Top Congo FM le 14 février 2024, plus de 1,5 milliard de dollars de dépenses entachées d’irrégularités ont été bloqués au cours de l’année 2023.

« Pour l’exercice 2023, la patrouille financière a scruté les établissements publics et les entreprises du portefeuille de l’État. Nous avons identifié des dépenses qui auraient dû être engagées par ces entités, mais qui ont été rejetées par les équipes de l’inspection générale des finances en raison d’irrégularités. Nous parlons d’une économie d’environ 1 milliard et demi de dollars américains pour ces établissements publics et entreprises », a déclaré Jules Alingete Key.

Le chef de service a souligné que cet argent, initialement destiné à des dépenses potentiellement irrégulières, pourrait avoir été détourné. « Il n’est pas exclu qu’il y ait des actes de détournements parmi ces dépenses. Ainsi, aujourd’hui, 1 milliard et demi de USD reste dans les caisses des établissements publics, et cela peut être vérifié. En regroupant la trésorerie de plusieurs établissements publics, nous constatons facilement une somme avoisinant les 2 milliards USD. Nous estimons que la patrouille financière a accompli un travail crucial dans la prévention de ces pratiques douteuses. »

Depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi à la tête de la RDC, l’IGF s’est révélée être un acteur majeur dans la mobilisation des recettes publiques grâce à sa Patrouille Financière. Selon Jules Alingete, cette unité demeure la clé principale dans la lutte contre les antivaleurs dans la gestion publique. Cette initiative a propulsé l’État vers une mobilisation des recettes publiques propres atteignant 10 milliards USD, un chiffre considérable par rapport aux 3 milliards USD enregistrés avant 2020. Cette performance est d’autant plus remarquable compte tenu des crises mondiales, telles que la pandémie de Covid-19 et la guerre russo-ukrainienne, qui ont fortement impacté l’économie mondiale depuis 2020.

La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU