Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneFélix Tshisekedi et...

Félix Tshisekedi et l’éloge de l’efficacité : Focus sur le rôle de l’IGF sous la direction de Jules Alingete

Dans une récente prise de parole, le Président Félix Tshisekedi a tenu à mettre en lumière l’efficacité et la rigueur de l’Inspection Générale des Finances (IGF), sous la houlette de Jules Alingete, dans son rôle de gardien vigilant des finances publiques. Lors d’une allocution marquée par la présence de figures importantes, le chef de l’État a utilisé une métaphore frappante pour décrire l’action de l’IGF : un « chien méchant » prêt à donner de la voix au moindre signe d’irrégularité financière.

Cette comparaison audacieuse souligne la détermination de l’IGF à combattre les dérives financières et à assurer une gestion transparente et responsable des ressources de l’État. Le président Tshisekedi, en évoquant cette image, réaffirme son engagement envers la lutte contre la corruption et son soutien indéfectible à Jules Alingete, dont la direction de l’IGF a été marquée par des actions significatives contre les malversations financières.

Il est important de rappeler que ce n’est pas la première fois que le président exprime publiquement son admiration pour le travail réalisé par l’IGF. En septembre 2023, lors d’une conférence de presse à New York, Félix Tshisekedi avait déjà salué les efforts de l’organisation dans la prévention de la corruption et la bonne gestion des finances publiques, notamment à travers la révision de contrats d’envergure, comme celui lié aux partenariats chinois.

La reconnaissance par le chef de l’État du rôle crucial joué par l’IGF et son dirigeant dans la préservation de l’intégrité financière du pays est un signal fort. Elle témoigne de la volonté du gouvernement de poursuivre sur la voie de la transparence et de la responsabilité, essentielles pour le développement économique et social de la nation.

Jules Alingete, à la tête de l’IGF, incarne cette nouvelle ère de gouvernance, où la vigilance et l’intégrité sont au cœur des préoccupations. Sa gestion, qualifiée de « brillante » par le président, est un exemple de l’engagement des institutions du pays à œuvrer pour un avenir où la probité et l’efficacité financière sont la norme.

La lutte contre la corruption et la mauvaise gestion des fonds publics est un défi constant pour de nombreux pays. L’approche adoptée par l’IGF, soutenue par les plus hautes instances de l’État, est un modèle d’engagement et de persévérance dans ce combat quotidien pour l’équité et la justice économique.

La détermination de l’IGF à agir comme un rempart contre les abus financiers est un message clair : la tolérance zéro envers la corruption est une priorité absolue pour garantir le bien-être et le développement durable de la République Démocratique du Congo.

Signé par La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU