AccueilA la UneITURI : des...

ITURI : des ADF signent une nouvelle incursion près du village mambelenga

Les rebelles ougandais ADF ont fait une nouvelle incursion dimanche dernier dans la localité de Kasoko, située à quelques mètres du village Mambelenga, en territoire dR 17;Irumu.

Le Coordonnateur de l’ONG locale CRDH/Irumu, Christophe Munyanderu avance un bilan provisoire de 2 civils tués, plusieurs maisons incendiées parmi lesquelles celle du Chef de cette entité, déplorant la léthargie des autorités qui ont été alertées deux jours avant cette attaque.

Par ailleurs, cet activiste des droits humains demande aux autorités militaires à la tête de l’état de siège de lancer des opérations des grandes envergures contre ces terroristes ougandais qui circulent librement actuellement dans cette partie de la province de l’Ituri.

Dix-sept (17) civils ont été tués lundi 02 août dernier par des hommes identifiés aux rebelles ougandais ADF dans la localité Idohu, dans la chefferie des Walese Vonkutu sur la RN4, rappelle-t-on.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...

Situation salariale : les ouvriers du centre financier réclament justice à Constant Mutamba

Les ouvriers du centre financier ont envahi le palais de la justice ce mercredi 19 juin pour réclamer justice quant à leur situation salariale. Le Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Constant Mutamba, était obligé de descendre de son bureau pour écouter leurs revendications.