Félix Tshisekedi approuve les...

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la...

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées...

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.

Félix Tshisekedi dénonce :...

Dans une déclaration qui a captivé l'attention nationale, le président Félix Tshisekedi a récemment exprimé sa préoccupation quant à l'état de la justice congolaise, la qualifiant de "malade". Cette prise de position intervient suite à l'arrestation controversée du journaliste Stanis Bujakera, figure influente sur les réseaux sociaux, accusé d'avoir publié un article qu'il n'a pas rédigé.
AccueilA la UneIGF : «...

IGF : « sur 100% dans notre classe politique, on ne peut compter que 5% de personnes intègres »

Le chef de service à l’Inspection générale des finances (IGF) est formel : les auteurs des malversations et détournement des deniers publics sont quasiment dans la classe politique du pays. Fin aout dernier, dans une interview à ACTUALITE.CD et Jeune Afrique, Jules Alingete a affirmé que « sur 100% dans notre classe politique, on ne peut compter que 5% de personnes intègres, de bonne volonté qui sont disposées à aider la République à avancer ».

L’IGF indique qu’elle ne restera pas spectateur des antivaleurs dans la gestion publique de la RDC.

« Nous ne sommes pas les meilleurs Congolais, mais nous avons tout fait pour donner le meilleur de nous-mêmes, pour que notre pays sous l’impulsion du Chef de l’Etat, se place dans la lutte contre l’impunité, la lutte contre les malversations financières ainsi que les détournements. Nous allons continuer à faire ce travail car nous avons la bénédiction du Chef de l’Etat, nous avons la bénédiction des Congolais, pas les moindres, mais la population. Je ne parle pas de la classe politique congolaise qui regorge en elle, 95% de prédateurs », a indiqué Jules Alingete.

(Re)lire: IGF : « c’est pour la première fois qu’un organe de contrôle arrive à inquiéter les membres du gouvernement, les emprisonner et à faire révoquer plus de 20 mandataires publics »

Pour l’heure, l’Inspection générale des finances dit travailler afin de réduire en dessous de 50% les actes de prédation et des malversations.

« Il n’y a pas un pays à prédation zéro. Le plus important, c’est de réduire le niveau de prédation. Aujourd’hui, nous pouvons avec modestie prétendre avoir commencé à réduire le niveau de la prédation. Nous étions à 90% de la prédation. Sur 10 actes de gestion, 9 étaient émaillés des faits de malversations. Je pense qu’aujourd’hui, je peux avec modestie dire qu’on est vers 6 actes entachés des faits des malversations sur les 10. Donc c’est un effort et nous devons davantage travailler pour que nous puissions aller en dessous de 50% pour que sur les 10 actes de gestion, qu’on ait peut être 7 qui se passent avec beaucoup de traçabilités », s’est fixé l’IGF.

Après son investiture à la tête de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi a fait de la lutte contre la corruption et deniers publics son cheval de bataille, même si à ce stade les résultats ne sont pas palpables au regard des actes de corruption et des détournements qui se poursuivent. Tshisekedi avait décidé de redynamiser l’inspection générale des Finances avec la nomination des nouveaux animateurs notamment Jules Alingete comme inspecteur général, Chef de service.

Lire aussi : Jules Alingete (IGF) : « nous avons grandement besoin de la Cour des comptes, nous en avons marre d’être le seul service de contrôle qui reçoit les tirs des prédateurs »

Clément Muamba

Actualite.cd/Bisonews

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Félix Tshisekedi approuve les efforts de Miguel Kashal à la tête de l’ARSP

Lors du briefing habituel du jeudi 22 février, organisé par le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le président Félix Tshisekedi a abordé la question critique de la fuite des capitaux dans le secteur de la sous-traitance vers l'étranger, au détriment des entrepreneurs congolais.

Des bombardements ravagent la cité de Sake : la terreur s’abat sur les habitants

La nuit du jeudi 22 février 2024 restera à jamais gravée dans les mémoires des habitants de Sake, une paisible cité de la province du Nord-Kivu, voisine de Goma. La quiétude de cette communauté a été brisée par des actes d'une violence inouïe, alors que les bombardements perpétrés par la coalition M23_RDF ont semé la terreur et le chaos.

Maisons et écoles emportées par les eaux à Manono, Tanganyika : Une crise humanitaire imminente

La province de Tanganyika, au cœur de la République Démocratique du Congo, est confrontée à une catastrophe humanitaire alors que des pluies torrentielles ont engendré des inondations dévastatrices, laissant plusieurs familles sans toit dans la région de Manono.