Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneTribune Libre :...

Tribune Libre : Les Manœuvres Machiavéliques de Moïse Katumbi pour Saper la Démocratie et la Vision Humaniste du Président Félix Tshisekedi

Depuis son accession au pouvoir, le Président Félix Tshisekedi s’est engagé fermement à instaurer un régime démocratique et humaniste en République démocratique du Congo. Cependant, il se heurte à de nombreux défis, notamment ceux émanant de l’opposition politique. Cette dernière multiplie les actions visant à discréditer l’image du chef de l’État et à créer des situations propices à la victimisation. Dans cet article, nous allons examiner en détail deux événements récents, à savoir la marche de l’opposition du 20 mai 2023 et l’accident à la frontière du Kongo-central, afin de mettre en lumière les manœuvres de Monsieur Moïse Katumbi et ses collaborateurs.

La Marche de l’Opposition du 20 Mai 2023 :

Le 20 mai 2023, le quatuor d’opposants composé de Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Matata Ponyo et Delly Sesanga a organisé une marche pour le moins inopportune, alors même que l’est du pays était frappé par des pluies torrentielles et des inondations qui ont fait plus de 170 victimes dans le Sud-Kivu. L’objectif de cette marche était clairement de créer un buzz médiatique, de provoquer les forces de l’ordre et de générer des incidents afin de discréditer le Président Félix Tshisekedi. Pourtant, cette marche aurait pu être un succès en démontrant la liberté d’expression et le pluralisme politique en RDC. Malheureusement, les opposants ont délibérément cherché à semer le trouble et à susciter des brutalités policières, afin de se présenter comme des victimes du régime en place.

L’Accident à la Frontière du Kongo-central :

Un autre événement révélateur des manœuvres de Moïse Katumbi est l’accident survenu à la frontière du Kongo-central. Malgré les conseils du gouverneur de reporter sa tournée pour des raisons de sécurité, Katumbi a refusé de coopérer. De plus, il n’a pas fourni d’explications claires sur les détails de sa tournée, ce qui aurait permis aux autorités provinciales de l’accompagner efficacement. Ces actions démontrent clairement que Katumbi cherchait à provoquer des brutalités policières ou des incidents, dans le but de renforcer sa stratégie de victimisation et de déstabilisation du Président Tshisekedi.

Analyse des manœuvres de Moïse Katumbi :

1. Moïse Katumbi a été informé par les autorités locales que sa manifestation politique au Kongo-central ne pouvait pas avoir lieu. Il est crucial de se poser la question des raisons ayant conduit à cette décision.

2. La situation sécuritaire, notamment le phénomène « Mobondo » et ses partisans, ne permettait pas la tenue de cette manifestation, pour des raisons évidentes de préservation de l’ordre public.

3. Malgré ces avertissements, Katumbi a décidé de passer outre et de se donner en spectacle, faisant fi des considérations de sécurité et de l’intérêt général. Cette attitude témoigne d’une volonté délibérée de créer des incidents et de susciter des troubles afin de servir sa propre stratégie politique. En mettant en danger la sécurité des citoyens et en ignorant les conseils des autorités, Katumbi démontre un mépris flagrant pour la stabilité du pays et les préoccupations des Congolais.

4. En période électorale, Moïse Katumbi, ancien allié du Président Tshisekedi et de son prédécesseur, cherche à tirer profit de la situation pour déstabiliser le sens démocratique et humaniste du pays. Il déploie une stratégie politicienne visant à saper la crédibilité du Président en créant des conflits et des troubles. Katumbi tente de capitaliser sur les mécontentements et les frustrations de certains groupes afin de les rallier à sa cause et de les utiliser comme levier pour attaquer le gouvernement en place.

5. L’utilisation de la victimisation est une autre tactique employée par Moïse Katumbi. Il cherche à se présenter comme une victime du régime en place, alimentant ainsi un sentiment de sympathie et de soutien auprès de la population. Cette stratégie vise à détourner l’attention des véritables enjeux politiques et à créer une image de martyr, renforçant ainsi sa position auprès de ses partisans.

6. Les manœuvres de déstabilisation orchestrées par Moïse Katumbi contribuent à la polarisation de la société congolaise. En créant des clivages et des tensions, il divise la population et affaiblit le tissu social. Cette situation nuit au processus démocratique et entrave la construction d’une nation unie et solidaire.

Face à ces manœuvres, le Président Félix Tshisekedi demeure résolu dans sa vision démocratique et humaniste pour le pays. Il continue de promouvoir l’unité, le dialogue et le respect des principes démocratiques. Il est essentiel de sensibiliser la population aux manipulations politiques et de favoriser un esprit critique afin de ne pas tomber dans le piège des stratégies de déstabilisation.

Les manœuvres de Moïse Katumbi et de l’opposition visant à déstabiliser le sens démocratique et humaniste du Président Félix Tshisekedi sont clairement manifestes. Que ce soit à travers des marches de l’opposition délibérément provocatrices, la création d’incidents de toutes pièces ou des actions politiques opportunistes, Katumbi cherche à discréditer le gouvernement en place et à attirer l’attention sur sa propre personne, tant sur la scène nationale qu’internationale. Il est crucial de reconnaître ces manœuvres et de rester vigilants face aux tentatives de manipulation politique Le Congo démocratique mérite un avenir fondé sur la démocratie, la stabilité et le respect des droits de l’homme, et c’est en restant unis et engagés que nous pourrons y parvenir. Il est essentiel pour les citoyens congolais de rester vigilants et de ne pas se laisser manipuler par les manœuvres politiques de Katumbi et de l’opposition. La démocratie et les valeurs humanistes défendues par le Président Tshisekedi sont cruciales pour le développement et la prospérité du pays.

Il est nécessaire de reconnaître les actions calculées et les stratégies opportunistes déployées par Moïse Katumbi pour déstabiliser le gouvernement en place. Les Congolais doivent se méfier des discours incendiaires et des tentatives de division orchestrées par ces acteurs politiques. La stabilité et la cohésion nationale sont des fondements indispensables pour construire un Congo démocratique fort et prospère.

Il est également primordial de promouvoir un esprit critique et une compréhension approfondie des enjeux politiques. Les citoyens doivent s’informer de manière indépendante, en se basant sur des sources fiables et diversifiées, afin de ne pas tomber dans le piège des manipulations et des discours trompeurs.

Le Président Félix Tshisekedi demeure déterminé à poursuivre sa vision démocratique et humaniste malgré les obstacles rencontrés. Il continuera à travailler pour renforcer les institutions démocratiques, promouvoir la transparence et garantir le respect des droits fondamentaux de tous les Congolais.

En conclusion, les manœuvres de Moïse Katumbi et de l’opposition cherchant à déstabiliser le sens démocratique et humaniste du Président Félix Tshisekedi sont clairement exposées. Il est de notre devoir en tant que citoyens de rester vigilants, de défendre les valeurs démocratiques et de rejeter les tentatives de manipulation politique. Ensemble, nous pouvons construire un Congo démocratique fort, respectueux des droits de l’homme et tourné vers l’avenir.

John Malu

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU