AccueilEn continuCeniPrésidentielle de 2023...

Présidentielle de 2023 en RDC : Les Partisans de Matata Ponyo Mapon

Matata Ponyo Mapon, ancien Premier ministre de Joseph Kabila, se présentera comme l’un des principaux candidats de l’opposition à l’élection présidentielle du 20 décembre. Il s’appuie sur des collaborateurs de longue date issus des sphères politiques, économiques et judiciaires.

L’Ascension politique de Matata Ponyo Mapon

Matata Ponyo Mapon a été Premier ministre de Joseph Kabila de 2012 à 2016. Pendant un certain temps, il était considéré comme l’un des dauphins potentiels pour l’élection présidentielle de 2018. Depuis lors, le sénateur du Maniema a pris ses distances avec la famille politique de Kabila. Il se concentre maintenant sur ses activités, notamment au sein de son cabinet de conseil, Congo Challenge. Par le biais de cette structure, il entretient également ses relations au sein des palais présidentiels.

La Création de Leadership et Gouvernance pour le Développement

En mars 2021, Matata Ponyo Mapon a officiellement quitté le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). Le 3 mai 2022, il a lancé sa propre formation politique, le Leadership et Gouvernance pour le Développement (LGD). Il a annoncé simultanément sa candidature à la magistrature suprême. Maintenant, la question se pose : ira-t-il jusqu’au bout ?

Les Objectifs de Matata Ponyo Mapon pour la Présidentielle

Matata Ponyo Mapon a clairement exprimé ses objectifs pour la présidentielle de 2023 en RDC. Son parti, le LGD, vise à apporter des changements significatifs dans le pays en se concentrant sur le leadership et la gouvernance efficaces. Il met l’accent sur le développement économique, la justice sociale et la stabilité politique.

Le Soutien de Collaborateurs de Confiance

Pour sa campagne électorale, Matata Ponyo Mapon s’appuie sur des collaborateurs de longue date qui ont acquis une expertise dans divers domaines. Certains viennent du milieu politique, d’autres du secteur économique ou judiciaire. Leur expérience et leurs connaissances seront un atout précieux pour l’ancien Premier ministre dans sa quête pour devenir le prochain président de la RDC.

L’Opposition à l’Élection Présidentielle

En tant que candidat de l’opposition, Matata Ponyo Mapon représente une alternative aux partis politiques établis. Son parcours politique, son expérience en tant que Premier ministre et son engagement en faveur du développement et de la gouvernance lui ont valu le soutien de nombreux citoyens désireux de voir un changement positif dans leur pays.

La présidentielle de 2023 en RDC sera marquée par la participation de Matata Ponyo Mapon, ancien Premier ministre de Joseph Kabila. À la tête de son parti, le Leadership et Gouvernance pour le Développement, il aspire à apporter des transformations significatives dans le pays. Avec le soutien de collaborateurs compétents et fidèles, il se positionne comme une voix forte au sein de l’opposition. Seule l’avenir nous dira s’il ira jusqu’au bout de sa candidature et s’il réussira à concrétiser ses aspirations pour le développement et la gouvernance en République démocratique du Congo.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...