Violence persistante à Mai-Ndombe...

La région de Kwamouth, située dans le territoire de Mai-Ndombe, est une fois de plus le théâtre de violences choquantes. Vendredi dernier, au village Mukele, un agriculteur a été sauvagement égorgé par les miliciens Mobondo, plongeant la communauté dans une nouvelle vague d'horreur.

Intensification des combats au...

Dans le contexte de l'escalade des hostilités au Nord-Kivu, Amnesty International a réitéré son appel pressant aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) afin qu'elles prennent des mesures immédiates pour protéger et assister les civils pris au piège des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23).

L’UE et le Rwanda...

L'Union européenne (UE) et le Rwanda ont scellé un partenariat stratégique en signant un protocole d'accord visant à promouvoir le développement de chaînes de valeur durables pour les matières premières critiques. L'accord, signé par Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux

Transformation numérique : Mokilink...

Kinshasa, le 19 février - Mokilink Services, acteur incontournable du secteur des services...
AccueilA la UneCampagne électorale à...

Campagne électorale à Bukavu : Denis Mukwege met l’accent sur la sécurité

Le candidat à la présidence de la République, Denis Mukwege, a souligné l’importance de la sécurité pour la population congolaise lors d’un meeting tenu samedi 25 novembre sur la Place de l’Indépendance à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Sécurité pluridimensionnelle

Lors de son discours, le candidat numéro 15 à la présidence a mis en avant différents aspects de la sécurité, incluant la sécurité institutionnelle, administrative, juridique, économique et sanitaire. Pour Denis Mukwege, la République Démocratique du Congo est en quête de paix, et le conflit armé entrave son développement.

« La paix et la sécurité sont les fondements du développement. Rien ne peut être accompli dans l’insécurité. Cela nécessite notamment une réforme de l’armée, une armée organisée, car la nôtre est détruite depuis 1996, » a souligné le candidat.

Réforme axée sur trois piliers

Denis Mukwege a précisé que la réforme des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) repose sur trois piliers essentiels : le renforcement des effectifs militaires, la valorisation de la police nationale, et l’établissement d’un service de renseignement de qualité.

« Une armée bien structurée est cruciale pour la sécurité de notre nation. Nous devons investir dans la formation et l’équipement de nos forces armées pour garantir la paix et la stabilité, » a-t-il ajouté.

Appel à l’engagement des jeunes et des femmes

Le lauréat du Prix Nobel de la paix 2018 a conclu son discours en rappelant aux jeunes et aux femmes le rôle crucial qu’ils ont à jouer pour l’avenir de la RDC. Il a souligné l’importance de leur engagement dans la construction d’une nation stable et prospère.

En suivant cette ligne, Denis Mukwege a tracé les grandes lignes de sa vision pour la sécurité et le développement, mettant l’accent sur la nécessité d’une approche multidimensionnelle.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Violence persistante à Mai-Ndombe : Un agriculteur victime des miliciens Mobondo à Kwamouth

La région de Kwamouth, située dans le territoire de Mai-Ndombe, est une fois de plus le théâtre de violences choquantes. Vendredi dernier, au village Mukele, un agriculteur a été sauvagement égorgé par les miliciens Mobondo, plongeant la communauté dans une nouvelle vague d'horreur.

Intensification des combats au Nord-Kivu : Appel pressant d’Amnesty International à la protection des civils

Dans le contexte de l'escalade des hostilités au Nord-Kivu, Amnesty International a réitéré son appel pressant aux autorités de la République démocratique du Congo (RDC) afin qu'elles prennent des mesures immédiates pour protéger et assister les civils pris au piège des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23).

L’UE et le Rwanda s’allient pour favoriser des chaînes de valeur durables

L'Union européenne (UE) et le Rwanda ont scellé un partenariat stratégique en signant un protocole d'accord visant à promouvoir le développement de chaînes de valeur durables pour les matières premières critiques. L'accord, signé par Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux