AccueilA la UneRenforcement de la...

Renforcement de la sécurité nationale : Peter Kazadi clarifie la situation Post-Électorale

Le chef de la sécurité intérieure, Peter Kazadi, s’est exprimé lors d’un briefing conjoint avec le Ministre de la Communication et des Médias, Patrick, pour apporter des éclaircissements sur le déploiement renforcé des forces de sécurité à travers tout le territoire congolais. Cette mesure, selon Kazadi, n’est pas une militarisation, mais une précaution face aux défis potentiels.

Des mesures proactives contre les menaces internes et externes

Dans un discours mesuré, Peter Kazadi a souligné que malgré les zones occupées par les terroristes du M23 dans l’Est du pays, la situation globale demeure calme. Il a insisté sur le fait que le gouvernement congolais a pris toutes les dispositions nécessaires pour faire face aux menaces, tant internes qu’externes, pendant la période post-électorale.

« Nous avons pris toutes les dispositions pour faire face à certaines menaces internes et externes. En interne, nous avons des acteurs majeurs en collision avec des éléments extérieurs. Il y a également des éléments internes qui cherchent à semer des troubles par des actes d’incivisme. Pour ce faire, nous avons pris toutes les mesures : l’armée est en alerte, de même que la police pour faire face à tous les débordements« , a déclaré Kazadi.

Appel à la calme et à la vigilance

Le responsable de la sécurité intérieure a lancé un appel à la population congolaise pour rester calme et vigilante afin de contrer les ennemis de la paix. Il a souligné que la justice serait active pour réprimer tout acte contraire à la loi et a rappelé l’importance de respecter les règles du processus démocratique.

« C’est ici l’occasion d’appeler la population à être rassurée que rien ne va se passer dans le pays, ne cédez pas aux appels de querelles. Pendant cette période où l’ennemi extérieur et intérieur veut semer la désolation, la justice sera active pour réprimer tous les actes contraires à la loi », a souligné Kazadi.

Le gouvernement appelle à la vigilance et au respect des voies légales

Le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, a ajouté que des troubles sont souvent observés pendant les périodes électorales, mais que des dispositions sont prises pour assurer la sécurité. Il a évité de commenter le travail de la CENI, préférant se concentrer sur le contexte général des élections.

« Si on compare au processus d’il y a cinq ans, à la même période il n’y avait pas Internet. Ça peut paraître anodin mais beaucoup de gens pensaient que le gouvernement allait couper Internet, on aurait donné l’impression qu’il y a des choses à cacher », a expliqué Muyaya.

Il a encouragé ceux en désaccord avec le processus électoral à utiliser les voies légales pour exprimer leurs préoccupations, soulignant que le processus est transparent et inclusif.

Conclusion : La première communication du gouvernement post-élections

Ce briefing conjoint marque la première communication du gouvernement de la RDC après les élections combinées du 20 décembre 2023. Les autorités insistent sur la nécessité de rester calme, de respecter les lois démocratiques et d’utiliser les voies légales pour exprimer tout désaccord.

Manassé Kitemoko kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Coup d’État avorté en RDC : le récit poignant de l’épouse de Vital Kamerhe

L'attaque survenue le dimanche 19 mai à la résidence du vice-premier ministre sortant de la République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, a plongé sa famille dans un cauchemar dont l'issue aurait pu être tragique...

Reprise du trafic sur l’avenue Nguma à Kinshasa : un pas vers la normalisation de la circulation urbaine

Le ministre des Infrastructures, A. Gisaro, a récemment annoncé la reprise du trafic sur certains tronçons de l'avenue Nguma à Kinshasa, à partir du lundi 20 mai. Cette ouverture concerne spécifiquement le rond-point Kintambo

Éliminatoires Mondial : Silas Katompa forfait contre le Sénégal et le Togo

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a récemment annoncé un coup dur pour l'équipe nationale de la RDC. En effet, l'attaquant de Stuttgart, Silas Katompa, ne pourra pas participer aux prochains matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026...