AccueilA la UneTensions à Sake...

Tensions à Sake : des tirs de célébration ou source de panique?

La quiétude de la paisible ville de Sake, située à un jet de pierre des lignes de front sur l’axe Mushaki-Sake, a été brusquement perturbée par une série de tirs de balles, semant la panique parmi la population locale. Selon des informations concordantes provenant de sources locales, ces détonations, qui ont retenti dans les rues de la cité, seraient attribuées aux forces armées régulières congolaises (FARDC) ainsi qu’au mouvement politique Wazalendo.

Certains avancent l’hypothèse que ces décharges d’armes à feu pourraient être interprétées comme une manière de célébrer la victoire provisoire du président Félix Tshisekedi, réélu avec 73,3% des voix. D’autres suggèrent une possible commémoration du Nouvel An. Cependant, il est crucial de noter que ces célébrations, si tel est le cas, soulèvent des inquiétudes majeures quant à la discipline au sein des forces militaires et au potentiel impact sur la sécurité régionale.

Des Célébrations ou un Acte d’Indiscipline?

Télesphore Mitondeke, rapporteur de la société civile coordination du territoire de Masisi, dénonce vigoureusement le comportement des forces gouvernementales. Il met en lumière la fragilité du contexte sécuritaire dans la région, soulignant que de tels actes d’indiscipline ne peuvent être interprétés comme des célébrations, mais plutôt comme un désordre délibéré. Cette attitude, estime-t-il, engendre un traumatisme accru au sein de la population civile déjà éprouvée par des tensions persistantes.

Dans un contexte aussi précaire, ces manifestations festives déconcertantes ne semblent pas appropriées et risquent d’aggraver les traumatismes existants. Mitondeke appelle à la retenue et à la responsabilité de la part des forces en présence.

Une Population en Proie à la Peur

Les retentissements des tirs ont créé une panique généralisée parmi les habitants de Sake. La ville, située à une distance minime des zones frontalières, ressent déjà le poids de l’insécurité ambiante. Cette situation ne fait qu’accentuer les inquiétudes de la population locale, qui craint que de tels événements ne fournissent une opportunité potentielle à d’éventuels ennemis.

Conclusion : Une Situation Délicate à Gérer

En somme, la situation à Sake demeure délicate, avec des célébrations potentielles transformées en actes d’indiscipline, suscitant la peur parmi la population. Les autorités compétentes sont appelées à prendre des mesures adéquates pour assurer la stabilité et la sécurité dans cette région déjà tendue.

Manassé Kitemoko Kosi

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Les nouveaux sénateurs du Nord-Kivu exhortés à agir pour la paix dans la province

Les acteurs de la société civile et les organisations de jeunesse du Nord-Kivu attendent des sénateurs fraîchement élus de cette province une prise de position ferme et des actions concrètes pour rétablir la paix...

Reprise des combats entre les FARDC et le M23 à rutshuru

Les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, ont repris avec intensité ce lundi 27 mai dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu...

L’ARSP appelle la Gécamines à faciliter la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Lundi 27 mai, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a exhorté la GECAMINES à ne pas entraver la recommandation de plus de 20 entreprises à Tenke Fungurume Mining (TFM).