Des remerciements depuis la...

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en...

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et...

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU

Affaire Bukanga-Lonzo : Détournement...

Le report du procès concernant le détournement présumé des fonds du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo au 22 juillet 2024, annoncé lors de l'audience du 18 avril par la Cour constitutionnelle...
AccueilA la UneChérubin Okende :...

Chérubin Okende : L’Union interparlementaire réclame transparence et justice

Genève, Suisse – Au cours de la 173e session du Comité des droits de l’homme des parlementaires de l’Union interparlementaire, tenue du 23 janvier au 08 février, une exigence sans équivoque a été adressée aux autorités congolaises. L’Union interparlementaire a solennellement demandé à ce que le rapport d’autopsie et le rapport d’enquête sur l’assassinat de Chérubin Okende à Kinshasa, en République démocratique du Congo, soient mis à la disposition de sa famille et de ses avocats dans les plus brefs délais.

Dans sa déclaration finale, l’Union interparlementaire a exprimé son profond regret face à cet acte ignoble, soulignant le manque de transparence depuis le décès de Chérubin Okende. Les enquêtes entreprises et le rapport d’autopsie sont restés inaccessibles, nourrissant l’inquiétude et le besoin de réponses.

« Nous exigeons des réponses claires« , a déclaré l’Union interparlementaire, appelant les autorités congolaises à intensifier leurs efforts pour faire progresser l’enquête sans délai, tout en garantissant la transparence du processus judiciaire.

L’Assemblée nationale, identifiée comme gardienne des droits de l’homme des parlementaires, a également été appelée à jouer un rôle crucial dans le suivi de cette affaire. L’Union interparlementaire demande à cette institution de surveiller de près l’évolution de l’enquête et de solliciter des réponses tangibles des autorités gouvernementales sur l’état d’avancement de l’enquête et l’identification potentielle des auteurs.

Le Comité des droits de l’homme des parlementaires a réaffirmé que l’enlèvement et le meurtre de Chérubin Okende, un opposant politique et membre du parlement, représentent une menace sérieuse non seulement pour les parlementaires eux-mêmes, mais aussi pour l’institution parlementaire dans son ensemble.

Dans un appel pressant, l’Union interparlementaire demande aux autorités congolaises de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer l’intégrité physique et les droits fondamentaux de tous les parlementaires, anciens et actuels, indépendamment de leur affiliation politique. L’objectif ultime est de prévenir toute répétition d’un crime aussi odieux à l’avenir.

La Rédaction

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Des remerciements depuis la Belgique: Salomon Idi Kalonda reconnaît le soutien durant sa convalescence

Suite à une maladie non divulguée, Salomon Idi Kalonda, éminent conseiller spécial de Moise Katumbi et figure de l'opposition, a manifesté sa reconnaissance envers les personnes qui ont contribué à son évacuation sanitaire vers la Belgique

Attaques de CODECO en Ituri : 16 civils tués et des questions sur l’efficacité de l’état de siège

La province de l'Ituri reste une zone de conflit actif, particulièrement touchée par les activités de la milice CODECO. Dernièrement, une série d'attaques brutales a conduit à la mort d'au moins 16 civils, dont un chef de village, dans le secteur des Banyali Kilo.

Diplomates de l’ONU et de l’UE évaluent les besoins humanitaires à Goma

Le Nord-Kivu, région souvent éclipsée sur la scène internationale, se trouve au cœur d'une mission diplomatique prioritaire cette semaine, avec l'arrivée à Goma d'une importante délégation comprenant des représentants de seize États membres de l'ONU