Sécurité à Goma :...

Dans un contexte marqué par une insécurité croissante à Goma, Kasereka B., analyste politique congolais, recommande au gouvernement de recourir à des mesures extrêmes pour réprimer les assassinats qui secouent la ville.

Crise au Lac Kivu...

Les opérateurs de bateaux civils au Lac Kivu, RDC, dénoncent des attaques par les milices M23, menaçant vies et biens. Ces violences, qui ont touché même des acteurs économiques comme Alfred Genty Kimbutu, exacerbent les tensions et l'anxiété locales, poussant à clamer une action internationale pour sécuriser la région et ses voies navigables. La communauté internationale est appelée à contribuer à une paix durable.

Réunion d’urgence à Kinshasa...

Des ministres de la santé de onze pays africains se réunissent à Kinshasa pour une urgence face aux épidémies de Mpox. Ils visent à améliorer la coopération pour contenir la propagation du virus, qui s'intensifie notamment à l'est de la RDC. Cette rencontre est soutenue par le président Tshisekedi et précède une session ministérielle importante.

Trois raisons d’opter pour...

Le cuivre, précieux dans la construction, la plomberie et la médecine, gagne en popularité grâce à sa durabilité contre la corrosion et sa longue durée de vie sans maintenance complexe. Facile à entretenir et entièrement recyclable, ce matériau est aussi écologique, permettant de diminuer l'empreinte carbone.
AccueilA la UneLe Président Martin...

Le Président Martin FAYULU : Un acteur courageux pour la démocratie en République démocratique du Congo

Le Président Martin FAYULU a pris une décision courageuse et politiquement sage en arrêtant le processus électoral en République démocratique du Congo (RDC). Contrairement à d’autres opposants tels que MUZITO et ses associés, qui jouent le jeu du pouvoir en place, FAYULU a choisi de déjouer les calculs du pouvoir de Tshisekedi. Dans cet article, nous allons examiner en détail la décision de FAYULU et son impact sur la situation politique en RDC.

La décision courageuse de FAYULU

FAYULU a décidé de ne pas boycotter les élections, mais plutôt de mettre un terme au processus électoral en cours. Cette décision audacieuse était motivée par sa conviction que le processus électoral était biaisé et que le résultat serait prévisible, avec Tshisekedi comme vainqueur. Plutôt que de jouer le jeu du pouvoir et de participer à un processus qu’il considérait comme illégitime, FAYULU a choisi de faire entendre sa voix d’une manière non conventionnelle.

L’objectif de FAYULU : Éviter un résultat prévisible

FAYULU savait que sa participation aux élections risquait de donner une légitimité à un processus qu’il considérait comme compromis. En s’abstenant de participer, il a réussi à mettre en évidence les failles du système électoral et à susciter des discussions sur la démocratie en RDC. Sa décision a attiré l’attention nationale et internationale sur les problèmes liés aux élections et a remis en question la crédibilité du processus électoral.

Le Bébé nommé K.O.

En décrivant le processus électoral comme un « bébé » qui s’appellerait K.O., FAYULU soulignait le caractère prévisible du résultat final. Il insinuait que Tshisekedi était destiné à remporter les élections, quel que soit le déroulement réel du processus. Cette métaphore a été efficace pour capter l’attention des médias et du public, et pour mettre en lumière les inquiétudes concernant l’intégrité des élections en RDC.

FAYULU contre le jeu du pouvoir

Contrairement à MUZITO et à d’autres opposants, FAYULU a refusé de jouer le jeu du pouvoir en place. Il a résisté aux pressions politiques et a défendu ses principes démocratiques en prenant une position ferme contre un processus électoral qu’il considérait comme injuste. Sa décision a renforcé sa réputation en tant qu’opposant intègre et a rallié de nombreux partisans qui partageaient ses préoccupations quant à l’intégrité du processus électoral.

La décision du Président Martin FAYULU de ne pas boycotter les élections en RDC, mais plutôt d’arrêter le processus électoral, a été un acte courageux et politiquement sage. En déjouant les calculs du pouvoir de Tshisekedi, FAYULU a attiré l’attention sur les problèmes liés à la démocratie et à l’intégrité des élections en RDC. Sa décision a suscité des débats et a remis en question la crédibilité du processus électoral. FAYULU a prouvé qu’il était un acteur courageux pour la démocratie en RDC, prêt à défendre ses principes même face à l’opposition politique.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Sécurité à Goma : l’exécution publique envisagée comme solution (Kasereka B)

Dans un contexte marqué par une insécurité croissante à Goma, Kasereka B., analyste politique congolais, recommande au gouvernement de recourir à des mesures extrêmes pour réprimer les assassinats qui secouent la ville.

Crise au Lac Kivu : Les propriétaires de bateaux dénoncent les aggressions du M23

Les opérateurs de bateaux civils au Lac Kivu, RDC, dénoncent des attaques par les milices M23, menaçant vies et biens. Ces violences, qui ont touché même des acteurs économiques comme Alfred Genty Kimbutu, exacerbent les tensions et l'anxiété locales, poussant à clamer une action internationale pour sécuriser la région et ses voies navigables. La communauté internationale est appelée à contribuer à une paix durable.

Réunion d’urgence à Kinshasa pour contrer la propagation du Mpox en Afrique

Des ministres de la santé de onze pays africains se réunissent à Kinshasa pour une urgence face aux épidémies de Mpox. Ils visent à améliorer la coopération pour contenir la propagation du virus, qui s'intensifie notamment à l'est de la RDC. Cette rencontre est soutenue par le président Tshisekedi et précède une session ministérielle importante.