AccueilA la UneEntretien Exclusif :...

Entretien Exclusif : Corneille Nangaa évoque les défis de sécurité et les tensions politiques en RDC

Dans un entretien exclusif accordé à Jeune Afrique, Corneille Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a soulevé des questions cruciales concernant sa sécurité personnelle et la dynamique politique en République démocratique du Congo (RDC). L’homme dont le rôle fut déterminant dans l’organisation des élections majeures du pays s’est exprimé avec une grande clarté sur les développements récents qui ont capté l’attention de l’opinion publique.

Un retrait de sécurité énigmatique :

Nangaa a révélé avec préoccupation le retrait soudain et inexpliqué des éléments de la Police Nationale Congolaise chargés de sa sécurité, conformément aux dispositions légales qui prévoient une garde pour les anciens présidents de la CENI. L’absence d’explication quant à cette décision a soulevé des interrogations quant à la sécurité de l’ancien président de la CENI. Cette situation survient dans le contexte des récents événements liés à la disparition des généraux Delphin Kahimbi et Munkutu, ce qui incite à la prudence et souligne l’importance du maintien de la sécurité des personnalités clés du pays.

Des tensions politiques palpables :

L’entretien a également mis en lumière les tensions politiques actuelles en RDC, avec des allusions à des divergences d’opinion entre Nangaa et le pouvoir en place. L’ancien président de la CENI a évoqué des critiques sévères envers le régime actuel, lesquelles ont apparemment déclenché des réactions virulentes de la part des tenants du pouvoir. Les positions jugées trop critiques de Nangaa vis-à-vis du gouvernement ont provoqué des animosités, alimentant ainsi le débat sur la liberté d’expression dans le pays.

Une tournée internationale éclairante :

Nangaa a partagé son engagement récent dans une tournée internationale axée sur le leadership et les partenariats au sein de son parti politique. Cependant, il a exprimé sa perplexité face aux échos discordants qui lui parviennent concernant la situation politique et sécuritaire en RDC. Ces retours l’ont incité à jeter un regard acéré sur la trajectoire actuelle du régime, considérant un éloignement des aspirations populaires et une volonté apparente de se maintenir au pouvoir malgré les critiques croissantes.

Le dilemme des dénonciations sélectives :

Un point central soulevé par Nangaa est la réaction disproportionnée du régime aux critiques émises envers lui. Il s’interroge sur la distinction apparente entre les critiques adressées à la présence d’infiltrés dans la garde présidentielle et celles pointant du doigt les atrocités dans diverses régions du pays. Nangaa remet en question cette hiérarchisation des enjeux et appelle à une prise de responsabilité globale du gouvernement face aux échecs constatés à tous les niveaux.

En somme, l’entretien avec Corneille Nangaa offre un aperçu captivant des enjeux sécuritaires et politiques en RDC. Les éclairages fournis par l’ancien président de la CENI mettent en évidence les complexités et les défis auxquels le pays est confronté. Les préoccupations exprimées quant à sa sécurité personnelle ainsi que les tensions politiques croissantes soulignent la nécessité d’un dialogue ouvert et constructif pour l’avenir de la nation congolaise.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...