Deo Kasongo : Candidat...

Dans la course aux élections des gouverneurs et vice-gouverneurs à Kinshasa, la candidature de Deo Kasongo, fondateur du groupe Divo, est au centre d'une controverse alimentée par des manœuvres de dénigrement. Malgré ses efforts louables pour contribuer au rayonnement de la ville province, certaines personnes mal intentionnées s'acharnent à ternir son image.

Parlement européen : Josep...

Le mardi 27 février, le Parlement européen se prépare à une séance d'une importance capitale, alors que Josep Borrell Fontelles, vice-président de la Commission et haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, exposera la position officielle de l'UE

Félix tshisekedi demande des...

Le président Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une position ferme en ce qui concerne les pourparlers de paix dans l'est du pays. Dans un briefing presse tenu jeudi dernier aux côtés de Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement

Washington intensifie la pression...

La région orientale de la République Démocratique du Congo (RDC) demeure un foyer de turbulences, secouée par des conflits armés et des violences persistantes, souvent alimentés par des acteurs régionaux. Parmi ces acteurs, le Rwanda et le Mouvement du 23 mars (M23) occupent une place centrale, accusés de contribuer à la déstabilisation de cette zone.
AccueilA la UneDémocratie en péril...

Démocratie en péril : les défis constitutionnels de la RDC sous Tshisekedi

Depuis le départ regretté du Premier Ministre Étienne Tshisekedi wa Mulumba, la République Démocratique du Congo a été le théâtre d’une série de bouleversements constitutionnels, sous le règne de son fils, le Président Félix Tshisekedi. Ces transformations ont soulevé des questions cruciales quant à la protection des droits constitutionnels et à la vitalité des institutions républicaines.

Il avait été promis, à l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi, que tous les cachots illégaux seraient éliminés. Cependant, au lieu de cette amélioration attendue, plusieurs geôles souterraines ont vu le jour, et les conditions de détention dans celles-ci se sont dégradées de manière spectaculaire, particulièrement pour les opposants politiques.

La Constitution congolaise, jadis un pilier de la démocratie, semble avoir été piétinée. Les institutions de la République, autrefois garantes de l’équilibre des pouvoirs, semblent être devenues des entités chosifiées, sujettes à une influence excessive de l’exécutif.

Corneille Nangaa, observateur averti de la politique congolaise, a exprimé ces préoccupations dans des termes poignants. Il a pointé du doigt la dégradation des droits de l’opposition, une question qui mérite une attention immédiate et sérieuse.

Le Président Tshisekedi, au sommet de l’État, doit maintenant faire face à une pression croissante pour restaurer l’intégrité de la Constitution congolaise et garantir que les institutions républicaines retrouvent leur indépendance. Le monde regarde avec attention, car l’avenir de la démocratie en République Démocratique du Congo demeure une préoccupation majeure.

Dans un pays où la protection des droits fondamentaux et la primauté du droit sont essentielles pour assurer la stabilité et la prospérité, l’heure est venue de réfléchir profondément aux évolutions constitutionnelles récentes et à leur impact sur la vie politique et sociale du pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Deo Kasongo : Candidat à la gouvernance de Kinshasa, victime d’une campagne de dénigrement

Dans la course aux élections des gouverneurs et vice-gouverneurs à Kinshasa, la candidature de Deo Kasongo, fondateur du groupe Divo, est au centre d'une controverse alimentée par des manœuvres de dénigrement. Malgré ses efforts louables pour contribuer au rayonnement de la ville province, certaines personnes mal intentionnées s'acharnent à ternir son image.

Parlement européen : Josep Borrell exposera la position de l’UE sur l’agression Rwandaise en RDC

Le mardi 27 février, le Parlement européen se prépare à une séance d'une importance capitale, alors que Josep Borrell Fontelles, vice-président de la Commission et haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, exposera la position officielle de l'UE

Félix tshisekedi demande des pourparlers directs avec le Rwanda, rejetant le dialogue avec le M23

Le président Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo (RDC) a pris une position ferme en ce qui concerne les pourparlers de paix dans l'est du pays. Dans un briefing presse tenu jeudi dernier aux côtés de Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement