AccueilA la UneDémocratie en péril...

Démocratie en péril : les défis constitutionnels de la RDC sous Tshisekedi

Depuis le départ regretté du Premier Ministre Étienne Tshisekedi wa Mulumba, la République Démocratique du Congo a été le théâtre d’une série de bouleversements constitutionnels, sous le règne de son fils, le Président Félix Tshisekedi. Ces transformations ont soulevé des questions cruciales quant à la protection des droits constitutionnels et à la vitalité des institutions républicaines.

Il avait été promis, à l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi, que tous les cachots illégaux seraient éliminés. Cependant, au lieu de cette amélioration attendue, plusieurs geôles souterraines ont vu le jour, et les conditions de détention dans celles-ci se sont dégradées de manière spectaculaire, particulièrement pour les opposants politiques.

La Constitution congolaise, jadis un pilier de la démocratie, semble avoir été piétinée. Les institutions de la République, autrefois garantes de l’équilibre des pouvoirs, semblent être devenues des entités chosifiées, sujettes à une influence excessive de l’exécutif.

Corneille Nangaa, observateur averti de la politique congolaise, a exprimé ces préoccupations dans des termes poignants. Il a pointé du doigt la dégradation des droits de l’opposition, une question qui mérite une attention immédiate et sérieuse.

Le Président Tshisekedi, au sommet de l’État, doit maintenant faire face à une pression croissante pour restaurer l’intégrité de la Constitution congolaise et garantir que les institutions républicaines retrouvent leur indépendance. Le monde regarde avec attention, car l’avenir de la démocratie en République Démocratique du Congo demeure une préoccupation majeure.

Dans un pays où la protection des droits fondamentaux et la primauté du droit sont essentielles pour assurer la stabilité et la prospérité, l’heure est venue de réfléchir profondément aux évolutions constitutionnelles récentes et à leur impact sur la vie politique et sociale du pays.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : Vers une réforme pour mieux encadrer le secteur minier et pétrolier

Face à l'impact croissant de la fraude dans les secteurs minier et pétrolier, le gouvernement congolais envisage des réformes significatives pour sécuriser ses recettes et soutenir les projets de développement. Lors d'une récente réunion, le ministre de l'Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a détaillé les nouvelles stratégies mises en place pour remédier aux pertes financières liées à ces pratiques.

RDC : Interdiction temporaire des importations de bières et boissons gazeuses pour renforcer l’industrie locale

Le gouvernement congolais, par l'intermédiaire du ministre du Commerce extérieur, Julien Paluku, a instauré une interdiction temporaire de l'importation des bières et boissons gazeuses. Cette mesure, effective à partir du 26 juin pour une durée de 12 mois, marque une étape importante dans la politique économique visant à promouvoir la production locale.

Prison centrale de Makala : plus de 15 000 détenus pour une capacité de 1 500

La prison centrale de Makala, située à Kinshasa, est le théâtre de conditions de détention préoccupantes. Conçue pour accueillir 1 500 personnes, elle abrite aujourd'hui plus de 15 000 détenus, une situation qui exacerbe la surpopulation et engendre des...