AccueilA la UneInsécurité rampante à...

Insécurité rampante à Kwamouth : enlèvement de quatre travailleurs, le Gouvernement sous critique

Depuis un peu plus de dix jours, une atmosphère pesante s’installe progressivement à Kwamouth, suite au tragique enlèvement de quatre individus, dont deux chauffeurs de moto-taxis, pris en otage en plein jour par les redoutables miliciens Mobondo. Les victimes, pour leur part, sont des vaillants travailleurs agricoles, en route vers leurs champs au moment fatidique.

« Depuis près de quinze jours maintenant, ces quatre âmes demeurent dans l’ombre, sans laisser la moindre empreinte derrière elles. Nous sommes actuellement suspendus dans un état d’incertitude lancinante, incapables de déterminer si leur sort a basculé du côté de la vie ou de la mort. En outre, en sus de l’absence inexpliquée de ces individus, leurs moyens de transport ont également été arrachés de leurs mains. Par le passé, les agresseurs se contentaient souvent de s’emparer des motocyclettes, libérant parfois leurs propriétaires par la suite. Cependant, en ce triste épisode, leur destin est enveloppé d’une brume d’incertitude« , confie avec une pointe d’amertume Martin Suta, figure éminente de la société civile à Kwamouth.

M. Suta émet des critiques cinglantes à l’encontre de la réaction lacunaire des autorités en place : « Il semblerait que les plus hautes instances de l’État aient discrètement interdit toute forme d’intervention aux forces armées, car jusqu’à ce jour, aucune initiative n’a été entreprise pour localiser et secourir ces otages« , s’indigne-t-il.

Le paysage sécuritaire de la région de Kwamouth présente un tableau des plus alarmants, marqué déjà par des épisodes récurrents d’instabilité. Conformément à un rapport récemment dévoilé par le ministre de la Défense, près de la moitié des localités dans l’étendue de Kwamouth, soit un total de 74 sur 140, demeurent sous la coupe implacable des miliciens Mobondo. Ces acteurs sinistres sèment les graines de la terreur dans cette région depuis le mois de juin 2022, laissant derrière eux un sillage de chaos et d’angoisse.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Rencontre proposée entre Tshisekedi et Kagame pour la crise des réfugiés

Le 20 juin, Journée internationale des réfugiés, Dieudonné Musagalusha, coordonnateur du panel des experts de la société civile, a appelé à une rencontre entre les présidents Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda

Solidarité avec les réfugiés : le message de Patien Sayiba Tambwe

Aujourd'hui, la Journée Mondiale du Réfugié est célébrée sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées. » Ce message appelle à la solidarité envers les millions de réfugiés à travers le globe, et particulièrement en République Démocratique du Congo.

La RDC interdit le ravitaillement en carburant des véhicules burundais à la frontière de Kavimvira

Le service de migration de la République Démocratique du Congo a pris une mesure radicale en interdisant aux véhicules portant l’immatriculation burundaise de traverser la frontière congolaise pour se ravitailler en carburant à la frontière de Kavimvira, à Uvira (Sud-Kivu)...