Macron incite à la...

Dans une récente intervention, Emmanuel Macron, président de la France, a eu des échanges téléphoniques avec Paul Kagame du Rwanda. L'objectif principal de ces discussions a été d'encourager la reprise...

Vital Kamerhe remporte la...

Dans une ambiance marquée par une participation démocratique notable, Vital Kamerhe vient d'être désigné par l'Union sacrée comme candidat unique à la présidence de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo...

AN-Vital Kamerhe : « Celui...

Devant un parterre de députés nationaux, Vital Kamerhe, candidat à la présidence de l'Assemblée nationale, a réaffirmé son engagement envers l'unité et l'efficacité au sein de l'Union sacrée. Il a exprimé sa volonté d'être le seul représentant...

Denis Kadima à Mbuji-Mayi...

Denis Kadima Kazadi, Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), a récemment pris la tête d'une délégation en visite à Mbuji-Mayi, dans le Kasaï oriental. Leur mission ? Superviser de près les préparatifs des prochaines élections de gouverneurs...
AccueilA la UneRDC : Le...

RDC : Le M23 impose des péages illégaux et onéreux dans l’Est du pays

Dans l’est tumultueux de la République Démocratique du Congo, une situation préoccupante émerge alors que le groupe rebelle M23 a établi des barrages routiers illégaux pour extorquer des fonds aux citoyens désespérés. Ces péages forcés, situés à Rujebeshe, Nturo, Kizimba et Muhanga, représentent une menace croissante pour la mobilité et le bien-être économique de la population locale.

Heritier NDANGENDANGE, porte-parole de l’Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS), révèle que chaque véhicule est sommé de payer la somme exorbitante de 700 dollars américains pour traverser ces barrières, ce qui a un impact considérable sur les moyens de subsistance déjà précaires des habitants de la région. Mais ce n’est pas tout, chaque ménage ou logement à Kitchanga est contraint de s’acquitter d’une somme mensuelle de 150 000 francs congolais, soit l’équivalent de 70 dollars américains, pour le droit de passage. De même, les conducteurs de motos ne sont pas épargnés et doivent s’acquitter d’une taxe hebdomadaire de 50 000 francs congolais, soit 20 dollars américains.

Cette situation alarmante jette une lumière crue sur les activités du M23, qui continue de semer le chaos et l’instabilité dans cette région déjà meurtrie par des décennies de conflits. Les habitants de l’est de la RDC sont pris en étau entre la violence des groupes armés et la pression financière exercée par ces péages illégaux.

Le gouvernement congolais doit prendre des mesures immédiates pour mettre fin à cette extorsion systématique de fonds et garantir la sécurité de ses citoyens. Les organismes internationaux de défense des droits de l’homme devraient également enquêter sur ces pratiques inhumaines et veiller à ce que les responsables soient tenus pour répondre de leurs actes.

Il est impératif que la paix et la stabilité soient rétablies dans cette région de la RDC, permettant ainsi aux habitants de reconstruire leur vie et de prospérer sans craindre les exactions du M23. La communauté internationale ne peut pas rester indifférente face à cette situation et doit apporter son soutien aux efforts visant à mettre un terme à cette menace pour la sécurité et le bien-être des citoyens congolais.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

Macron incite à la reprise des dialogues entre Kagame et Tshisekedi pour la paix au Nord-Kivu

Dans une récente intervention, Emmanuel Macron, président de la France, a eu des échanges téléphoniques avec Paul Kagame du Rwanda. L'objectif principal de ces discussions a été d'encourager la reprise...

Vital Kamerhe remporte la primaire de l’Union Sacrée pour la présidence de l’assemblée nationale

Dans une ambiance marquée par une participation démocratique notable, Vital Kamerhe vient d'être désigné par l'Union sacrée comme candidat unique à la présidence de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo...

AN-Vital Kamerhe : « Celui qui va gagner sera le seul candidat de l’Union sacrée au poste de président de l’Assemblée nationale »

Devant un parterre de députés nationaux, Vital Kamerhe, candidat à la présidence de l'Assemblée nationale, a réaffirmé son engagement envers l'unité et l'efficacité au sein de l'Union sacrée. Il a exprimé sa volonté d'être le seul représentant...