De l’ombre à la...

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite...

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence...

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.

Kinshasa accueille une session...

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, le parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), dirigé par l'opposant Martin Fayulu, a inauguré ce vendredi 1er mars 2024, une session extraordinaire de son conseil national. Cette réunion de haut niveau, prévue pour s'étendre jusqu'au 4 mars
AccueilA la UneRDC: L'urgence d'une...

RDC: L’urgence d’une réflexion sur l’avenir de la MONUSCO

La République Démocratique du Congo traverse une période critique de son histoire, marquée par une montée alarmante des crimes contre les populations civiles sans défense. Face à cette situation préoccupante, nous souhaitons adresser une lettre ouverte aux membres du Conseil de Sécurité des Nations-Unies, appelant les dirigeants du monde à prendre des mesures immédiates pour sauvegarder le processus démocratique et sécuritaire dans le pays.

L’un des enjeux majeurs de cette situation réside dans le débat sur l’avenir de la MONUSCO, la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo. Bien que le président Tshisekedi puisse éprouver des préoccupations légitimes quant à la présence de la MONUSCO, il est impératif que les membres du Conseil de Sécurité ne cèdent pas à l’embarras et continuent de considérer cette mission comme essentielle.

La MONUSCO est devenue un témoin incontournable des événements tragiques qui ont secoué la RDC, notamment le massacre de Goma. Elle a également mis en lumière des connivences souterraines entre certaines factions politiques et groupes armés tels que les FDLR et le M23. De plus, elle est devenue un observateur vigilant des risques potentiels de fraudes électorales massives en préparation.

Le retrait précipité de la MONUSCO en cette période d’incertitudes politiques et sécuritaires ne ferait qu’aggraver la situation déjà chaotique. Il est essentiel que la communauté internationale n’attende pas que les Congolais se trouvent au bord de l’abîme pour intervenir. Nous exhortons donc le Conseil de Sécurité à envisager des mesures de sanctions à l’encontre des responsables des massacres de Goma et de tous ceux qui ont contribué à la désarticulation du processus électoral.

La République Démocratique du Congo mérite un avenir démocratique et stable. Il est de la responsabilité de la communauté internationale de veiller à ce que cet avenir soit préservé, en maintenant une présence significative de la MONUSCO pour assurer la sécurité des civils et l’intégrité du processus électoral. Le temps presse, et l’inaction ne peut être une option.

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

De l’ombre à la lumière : leçons burundaises sur la manipulation médiatique en RDC

Dans un contexte où les tensions politiques et sociales sont palpables en République Démocratique du Congo (RDC), les récentes révélations judiciaires concernant la tragique disparition de Chérubin Okende ont suscité une vague d'émotions et de réactions au sein de la population. Au cœur de ces tourments, un citoyen burundais partage ses réflexions et met en garde contre les dangers d'une manipulation médiatique susceptible d'aggraver la situation.

Bintou Keita en visite à Mikenge pour superviser le plan de retrait progressif de la Monusco

Dans le cadre d'une mission délicate, Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour la République Démocratique du Congo (RDC), a posé ses valises à Mikenge, situé dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu, ce jeudi 29 février. Ce déplacement s'inscrit dans le processus d'évaluation de l'application d'un plan de désengagement stratégique de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (Monusco)

Nouvelle vague de violence au Nord-Kivu : L’escalade du conflit avec le M23 fait des victimes civiles

Dans une récente montée de tension au Nord-Kivu, la région de Masisi a été le théâtre d'une tragédie humaine ce vendredi 1er mars 2024, suite à des bombardements attribués aux rebelles du M23/RDF. Ces attaques ont semé la terreur parmi la population, entraînant la mort de trois personnes et laissant plusieurs autres blessées.