AccueilA la UneMartin Fayulu Signe...

Martin Fayulu Signe le Contrat Social en Vue de l’Élection Présidentielle en RDC

Par Manassé Kitemoko Kosi

Kinshasa, 24 octobre 2023 – Martin Fayulu, candidat à l’élection présidentielle qui se tiendra en décembre 2023 en République Démocratique du Congo, a répondu favorablement à l’appel du réseau « Pona Congo » visant à la signature d’un contrat social. Cet accord, signé ce mardi, fixe des engagements destinés à prévenir les violences postélectorales, une préoccupation majeure dans le contexte politique actuel.

Après la signature, Martin Fayulu a exhorté tous les autres candidats ainsi que la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) à emboîter le pas. Il a souligné l’importance de répondre aux attentes du peuple congolais.

« Si nous travaillons réellement pour le bien de la population, nous devons signer ce contrat social, car il émane du peuple. Le réseau Pona Congo a également sollicité la CENI pour qu’elle appose sa signature sur ce document, une démarche que je salue. Les aspirations du Congo résident dans sa jeunesse, qui cherche à corriger les erreurs du passé et à instaurer un nouveau paradigme. J’espère sincèrement que tout le monde, y compris la CENI, le signera. Le refus de la CENI de le faire éveillerait des suspicions. Je me réjouis de constater que la jeunesse congolaise se montre plus pragmatique que jamais », a déclaré Martin Fayulu.

Le candidat à la présidence a fait remarquer des similitudes entre le contrat social élaboré par les jeunes du réseau « Pona Congo » et le « manifeste de Kisangani« , un document proposé par l’ECIDE (Engagement pour la Citoyenneté et le Développement) qui propose des stratégies pour sortir le pays de la crise.

« Tous les engagements contenus dans ce contrat social se retrouvent également dans le document proposé par l’ECIDE, le ‘manifeste de Kisangani’. Quiconque comprend réellement les enjeux du pays ne peut que soutenir la signature de ce contrat social« , a-t-il ajouté.

Appel au Débat Public entre les Candidats Présidents

Parallèlement à la signature du contrat social, Martin Fayulu s’est dit disposé à participer à un débat public avec les autres candidats à la présidence de la République. Cette initiative vise à permettre aux candidats de discuter ouvertement de leurs projets de société.

« J’ai observé les jeunes qui ont organisé un débat contradictoire ayant mené Anzuluni à la tête de leur parti. Ils m’ont écrit pour solliciter un débat, et ma réponse est positive. Je suis en faveur d’un débat contradictoire, car cela permettra à chacun de présenter ses projets s’il est élu président de la République« , a conclu Martin Fayulu.

Le « contrat social » est le fruit de la campagne « Congo Tolingi » menée par le réseau « Pona Congo« . Ce document de la société civile déposé auprès de la CENI comprend quatre recommandations clés : le respect de la date du 20 décembre pour les élections présidentielles, législatives et communales conformément au calendrier électoral, la publication des résultats reflétant la volonté populaire, l’affichage des résultats dans tous les bureaux de vote, et la garantie que tous les votants proviendront effectivement du fichier électoral.

Le réseau « Pona Congo » attend désormais que la CENI appose sa signature sur ce pacte social. Le non-respect de cet accord, qui vise à promouvoir la paix entre les acteurs du processus électoral et à apaiser les tensions, pourrait remettre en question les intentions réelles des responsables de la CENI, en commençant par son président, et pousser la population congolaise à les considérer comme des traîtres à la nation, avec pour conséquence le rejet des résultats électoraux, avertit le document déposé à la CENI par le réseau « Pona Congo.« 

Manassé Kitemoko Kosi, Bisonews.cd

Soyez averti chaque fois que nous publions quelque chose de nouveau !

continuer la lecture

RDC : nouveaux affrontements entre les FARDC et le M23 à Rutshuru

Ce dimanche, le territoire de Rutshuru a de nouveau été le théâtre de violents combats entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du M23

Kwamouth : attaque armée sur la rivière Kasaï, un bandit recherché s’empare d’une embarcation

Une nouvelle attaque armée a eu lieu jeudi sur la rivière Kasaï, près du village Mpwaka. Un bandit bien connu sous le nom de "Ferre"

Assemblée nationale : un nouveau chapitre politique s’ouvre

Après l'installation du bureau définitif de l'Assemblée nationale, la sortie de la nouvelle équipe gouvernementale semble imminente. Deux mois après la nomination de la Première ministre Judith Suminwa